Pravda la surblogueuse : trous de mémoire

Publié le par Jacques Goliot

- De notre envoyé spécial permanent à Blogville .-

Nos recherches sur le blog d’Alithia nous ont conduit à la découverte de deux indices, plutôt maigres, mais éventuellement révélateurs, que nous avons soumis à l’expertise du docteur A. de Mimehaut.

 

 

Le cas Julliard

Le 16 août 2008 (article « libre expression : wikipedia interdit toute critique (suite) ») , Alithia citait la page d’un wikipédien déçu, Stéphane Dohet ; il s’y trouvait une phrase :

« "  Si l'opinion a une légitimité et joue un rôle en politique, dans le domaine du savoir, elle est illégitime. L'illustration de cette confusion entre opinion et savoir, c'est wikipédia. »,

attribuée par Stéphane Dohet à Jacques Julliard, mais qui avait en réalité été écrite le 11 mars précédent par Alithia elle-même (cf. « Jacques, Alithia, Sonata et les autres »), dans des conditions éditoriales tellement confuses que Le Momo, admirateur et ami de la Surblogueuse, avait cru lire une « pensée » de Julliard ; du site du Momo, la pseudo-citation avait été placée par Stéphane Dohet sur sa page où Alithia l’avait récupérée sans reconnaître sa propre prose (il est vrai qu’entre temps, « wikipedia » était devenu « wikipédia »).

 

 

- Est-ce grave, docteur ?

- Cela ne doit pas être considéré comme alarmant… cela n’a aucun caractère de gravité… il n’y a lieu d’éprouver absolument aucune inquiétude… à mon avis, ce n’est nullement l’indice d’un début d’Alzheimer, bien que les premiers symptômes puissent survenir à un âge peu avancé. Une surblogueuse, en effet, écrit tant de choses sans y penser (son écriture relevant pour une très large part de l’automatisme) qu’elle pourrait difficilement se les rappeler toutes. Reconnaissons-lui donc les circonstances atténuantes, et surtout, qu’elle se rassure : les chances qu’elle soit atteinte de sénilité précoce sont minimes.

- On peut tout de même se permettre d’en sourire ?

- Certes, cela ne saurait faire de mal !

 

 

Le cas Yann Moix

Le 13 août 2010, elle consacrait un article aux démêlés de Yann Moix avec Wikipédia : « Yann Moix dénonce les tendances fascistes de wikipedia ». Elle évoquait le texte « Gestapédia », dont elle donnait de longs extraits, sans s’interroger le moins du monde sur la signification de cette accumulation de grossièretés antiwikipédiennes. Visiblement, Alithia prenait tout cela pour la « vérité vraie », comme une preuve supplémentaire de la malfaisance de « wikipedia » (on peut supposer que dans l’esprit d’Alithia, toute déclaration hostile à Wikipédia acquiert ipso facto le statut de « vrai », d’« authentique », de « profond », de « philosophique »…) : « Sur la Règle du Jeu, Yann Moix balance ses 4 vérités à wikipedia ». Elle n’eut pas l’idée d’aller voir de quoi au juste se plaignait Moix, ni de vérifier jusqu’à quel point ses plaintes étaient justifiées. Trouvant dans le texte de Moix le mot « fascisme », elle le reprenait sans hésiter pour le mettre dans le titre de son propre billet.

 

Peu importe, du reste. Le plus intéressant, c’est que, le 10 mai précédent, elle avait publié un texte intitulé : « Pour rigoler : les prix des Gérard, idée à reprendre pour wikipedia ». Ce post « rigolo » n’impliquait Wikipédia que de façon collatérale : « Et si vous me proposiez vos Gérard pour wikipedia ?  pour rigoler, vraiment, avec wikipedia ... ». Manifestement, Alithia avait été enthousiasmée par la cérémonie des « Gérard » :

 

« Vous connaissez les Gérard ? Ils donnent les meilleurs [sic] mentions, avec commentaires, pour désigner les meilleurs des pires films, réalisateurs et acteurs.
Le jury comprend des journalistes de publications très sérieuses telles que  Le Monde des Livres, Le Nouvel Observateur et autres ».

 

Trois des lauréats étaient mis en valeur par Alithia : « La palme revient à Luc Besson, Yann Moix et Franck Dubosc, selon moi. », puis leur palmarès reproduit avec la grâce qui caractérise son style :

« Luc Besson - Gérard du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé

Luc Besson avec Arthur et la vengeance de Maltazard

 

Franck Dubosc - Gérard du désespoir masculin

Franck Dubosc dans Cinéman

 

Yann Moix - Gérard du plus mauvais film

Cinéman de Yann Moix »

 

Elle n’épargnait donc pas Yann Moix, double Gérard, directement comme auteur du film, indirectement à travers un acteur du film. Or, contre quoi éructait Moix dans « Gestapédia » ? Contre le fait que Wikipédia, relayant les opinions négatives de certains critiques contre Moix, le réduise « à la zéroïté, à la nullité ».

 

Le post de mai, dans lequel elle prenait le parti de rire de Moix, elle l’avait totalement oublié en août, prenant sans restriction fait et cause pour luix.

 

 

- Votre avis, Docteur ?

- Là encore, il serait inconvenant de pointer la contradiction entre les deux articles ; ce serait profiter de façon inadmissible de ce qui n’est qu’une coïncidence indépendante de la volonté de la surblogueuse. Tout indique pourtant qu’elle l’a lu et compris le palmarès qu’elle cite. Pour autant, on ne doit nullement discerner de symptômes médicalement inquiétants : il s’agit simplement d’un cas d’aveuglement/amnésie dû à l’interférence dans le cerveau de la patiente du mot « Wikipédia ».

- Merci, Docteur, je pense que cela va rassurer les nombreux amis d’Alithia… La crédibilité de son blog ne peut qu’en sortir renforcée. Laissant les rumeurs et ragots à ceux qui en font leur fonds de commerce, il convient de ne s’intéresser qu’à ce qui compte : la pensée d’Alithia, son argumentation toujours implacable, fondée sur la logique la plus respectueuse des normes scientifiques, philosophiques et déontologiques.

- N’hésitez cependant pas à me soumettre d’autres cas si vous en trouvez.

 

 

 

 

EN PRIME : Petit bourrilège d’Alithia (vérifié au 26 juin 2012, 13 h)

 

a) 4 septembre 2007 à propos de Darwin : ce qu'ignore wikipedia

« je livre au lecteur  un texte  du grand épistémogue de la biologie, Georges Canguilhem »

Alithia se mogue du monde…

 

b) 27 octobre 2007 anti-wikipedia : la formation des élites

« Un texte de Gilbert Boss, philosophe, professeur de philosophie à l’université de Laval, Québec. »

Laval, ce ne serait pas plutôt en Mayenne ?

En fait, il s’agit de « l’université Laval », dont le nom vient d’un ecclésiastique français, François de Montmorency (1623-1708), alias Monseigneur de Laval, fondateur de l’établissement à l’origine de l’université actuelle. Un pas laïc, quoi !

 

c) 21 novembre 2007 L'idéologie de wikipedia, analyse

« Analyse de texte qui met en lumière comment on pense à WKPD. »

« Comment qu’on pense » aurait été plus approprié pour faire patois.

 

d) 21 février 2010 Google finance wikipedia : 2 millions de dollars de dons

« Ses propres classemeents sont manifestement dépourvus de sens tant ils s'éloignent de la réalité, édonnant des résukltats qui se délentent les uns les autres. »

On se croirait dans l’enquête du commissaire Bougret où intervient un extraterrestre. Et où Charolles a, comme d'habitude, trouvé « deux indices, plutôt maigres ».

 

Publié dans Alithia : analyses

Commenter cet article