Protagonistes et antagonistes

Sommaire de la page

Les journalistes

  - Frédéric Joignot (Le Monde)

  - Daniel Garcia (Livres Hebdo)

Les sites hostiles à Wikipédia

  - Alithia, mon amour (l'archange de l'antiwikipédisme)

  - l'Observatoire de Wikipédia (le site d'Alithia)

        - les adieux d'Alithia (12 juillet 2011)

        - le come-back d'Alithia (16 juillet 2011)

        - présentation du site (approche générale)

        - la page Omniprésence des articles de sexe

        - liste des articles réédités après la suspension de l'activité d'Alithia

 

(le reste sur la page de suite : Antagonistes et protagonistes 2)

- le site Sonata32

        - présentation générale du site, des pages antiwikipédiennes et de l'auteur

        - la page Prix Gottlieb pour Wales (13 octobre 2010)

        - la page De la dangerosité de Wikipédia (29 janvier 2010)

        - autres pages : Arielle Dombasle (3/02/10)

        - liste des pages

  - le site Wikibuster

  - le site Le Momo (page La farce Wikipédia)

Les sites d'observation de Wikipédia

  - le site Wikigrill de Books : généralités ; articles parus 

  - le site Wiki-Watch (université Viadrina de Francfort)

  - le site américain Wikiscanner

  - le site américain Conservapedia

Les sites parallèles à Wikipédia

   - le site Open Street Map

 

 

Les journalistes

 

Frédéric Joignot

Frédéric Joignot n'est pas un simple journaliste, il semble occuper des fonctions notables au sein du journal Le Monde. Contrairement à ce que je pensais, ce n'est pas un jeune journaliste, frais émoulu de son école, parfaitement formaté pour écrire des articles « objectifs », c'est-à-dire sans point de vue, mais non sans lieux communs, donc sans grand intérêt relativement au sujet traité. Il semblerait qu'il ait commencé sa carrière à Libération dans les débuts de ce journal et qu'il ait été l'un des participants à l'« appel du 18 joint ». Il faut en conclure qu'il a mal vieilli.

 

 

Daniel Garcia

Daniel Garcia est journaliste à Livres-Hebdo et collabore à d'autres revues. Il traduit de l'anglais et  a lui-même écrit plusieurs livres dont une biographie de Jean-Louis Bory et un livre sur l'émission de radio Le masque et la plume (avec Jérôme Garcin). Il tient le blog de Livres-Hebdo.

La lecture de son article du 30 novembre 2006 sur « l'affaire Dreyfus » de Wikipédia me paraît révéler une personnalité extrêmement prétentieuse et bornée. A mon avis son travail sur Jean-Louis Bory ne l'a malheureusement pas rendu plus intelligent : je ne suis pas sûr que Bory aurait été contre Wikipédia, et s'il l'avait été, je suis sûr qu'il ne se serait pas exprimé avec autant d'emphase autosatisfaite que Daniel Garcia. A moins que, parvenu à un âge plus avancé, il soit lui aussi devenu un réactionnaire racorni.

 

Les sites hostiles à Wikipédia

 

 

Alithia, mon amour

Lorsque j’ai commencé à contribuer, je ne sais pour quelle raison j'ai eu connaissance du site Alithia, mais je sais pour quelle raison j’ai essayé d’entrer en contact avec la personne qui s’abritait derrière le nom grec de la Vérité : parce que je pensais avoir affaire à quelqu’un de bonne foi, avec laquelle il était possible d’avoir une discussion sérieuse. 

 

Nos relations ont été de courte durée, mais cela a suffi pour me donner la certitude qu’Alithia était la plus sotte, la plus infatuée d’elle-même, la plus sinistre, la plus bornée, la plus méchante, la plus sournoise, la plus laide (bien que je ne l’ai jamais vue, je suis sûr qu’elle a le corps aussi contourné que son âme), la plus inculte, la plus inutile, la plus dégueulasse, la plus dépourvue d’humour, la plus garce de toutes les femmes avec qui on puisse avoir l’occasion de parler sur la Toile. 

 

Ma correspondance avec Alithia (janvier 2008)

 

Remarque préalable : ses messages (sur un site Overblog) apparaissaient en noir sur fond bleu-noir, d’où une remarque  que je fais et à laquelle elle répond avec indignation, n’appréciant pas être attaquée latéralement, sur un point de détail (Moi, 2 et Alithia, 3)

 

« Moi 1

15 janvier 2008

Bonjour.

Ecrivant un peu dans Wikipédia, je me permets de vous suggérer que votre point de vue est très unilatéral. 

Personnellement, quand je lis un article qui m'intéresse avec des fautes d'orthographe, de syntaxe, de construction, voire des erreurs - et il est certain qu'elles sont assez nombreuses-, je prends le temps de corriger tout ce que je repère, sans avoir la prétention d'arriver, du premier coup, à la perfection, plutôt que de simplement penser "Ce n'est pas fiable !". 

Je précise que je suis professeur d'Histoire-géographie et assez grand lecteur depuis au moins 49 ans : je pense donc disposer de certaines compétences ; pour autant, je ne vois pas de raisons de mépriser les efforts qui ont pu être faits par des personnes moins bien formées sur le plan académique (quand il ne s'agit pas de "propagande" : "propaganda delenda", comme le disait Caton). Au contraire, il me semble intéressant de mettre ces compétences au service de ces efforts.

Désolé de ne pas entrer dans le moule "obsession sexuelle/irrationalisme" que votre site semble proposer pour Wikipédia.

Cordialement.

JG

 

Alithia, 1

Vous avez parfaitement le droit d'avoir votre opinion et d'être en désaccord avec mon jugement sur wkpd. 

Je suis cependant étonnée que les visions racistes, qui y traînent, ainsi  que les divers points de vue fascistes, fondamentalistes etc. ne vous gênent pas. Moi ça me gêne. Sur internet, c'est déjà regrettable, mais pour une supposée  "encyclopédie" c'est inadmissible. 

Quant aux articles d'histoire écrits par accumulation d'opinions, pour moi ça ne vaut rien. L'histoire doit produire des analyses pour produire du sens. Le récit chronologique, c'est dépassé depuis longtemps.

Cette faiblesse a été relevée par des historiens. Je ne suis pas la seule, évidemment. voir par exemple ce qu'a écrit Roy Rosenzveig sur wikipedia : non fiable et manque de méthode. L'histoire  ne s'écrit pas comme ça.

Enfin qu'au sein de ce manque de compétence des participants puissent s'écrire des articles révisionnistes, écrits du point de vue de l'extrême-droite, me semble éminemment fâcheux. 

bien à vous

Alithia

 

Alithia, 2

en substance l'article de R.R. dit ceci :

Il  compare Wikipédia à d’autres sources de vulgarisation, imprimées ou numériques. 

La biographie d’Abraham Lincoln lui fournit une étude de cas intéressante. Les articles de l’ANBO (11000 mots) et de Wikipedia (7 650 mots) évitent les erreurs factuelles et présentent correctement l’ensemble des épisodes marquants de la vie de Lincoln. Un lecteur historien préfèrera sans aucun doute la version de l’ANBO écrite par James McPherson, un historien réputé, spécialiste de la Guerre de Sécession. Ce choix tient à la meilleure prise en compte des apports majeurs de l’historiographie récente et à une écriture de meilleure qualité. 

L'histoire de Wikipedia met l’accent sur une approche factuelle, comme si l’accumulation de détails événementiels pouvait garantir une plus grande objectivité.

et vous trouverez sur internet  les références à son article

A.

 

Moi, 2

Merci d'avoir répondu.

Mais votre point de vue est, je le répète, unilatéral : vous ne voulez voir que ce qui est négatif (que le sombre : pourquoi vos courriels sont-ils aussi sinistres, du reste ?).

Cordialement

JG

 

Alithia, 3

C'est le fond de page d'over-blog pas de surinterprétation !

Puis-je vous signaler toutefois que de tous mes correspondants, vous êtes le premier membre de l'enseignement, soit profs ou bibliothécaires, à ne pas considérer grave qu'une supposée encyclopédie (que tous les élèves consultent, au détriment des vraies, et des livres aussi, puisqu'elle  semble avoir déjà fait le travail, puisqu'elle se nomme encyclopédie et est en ligne, accès immédiat et gratuit) puisse contenir des articles partisans. 

Tous les autres sont horrifiés et inquiets des effets. 

Mais c'est vrai qu'il y a aussi une petite poignée de profs qui traînent sur wkpd. 

N.B. j'ai pas dit que tout était mauvais ou faux, mais que ce qu'il y a de mauvais compromet l'ensemble. 

Alithia

 

Moi, 3

Ce n'était pas de la surinterprétation, c'était de l'humour.

Cela dit, je suis prêt à avouer qu'il y a de par le monde de bons profs, -ceux qui pensent comme vous-, et des mauvais -ceux qui "traînent sur wkpd".

Puis-je faire l'hypothèse que ce tétragramme (si vous le souhaitiez, je pourrais vous le fournir en graphie hébraïque) signifie wikipédia ?

Non récupérable !

JG »

 

Relisant ces messages, je m’aperçois que j’ai omis une autre attaque latérale : elle désigne Wikipédia comme « une supposée  "encyclopédie" », voulant dire que « Wikipédia prétend être une encyclopédie, mais n’en est pas une ». Mais il aurait fallu écrire soit « une "encyclopédie" », soit « une supposée encyclopédie ». 

 

Qui est Alithia ?

La correspondance que j’ai eue était avec une seule personne, une femme (« je ne suis pas la seule »), peut-être une étudiante en histoire, ou une professeur d'histoire, mais il n’est pas certain que la signature Alithia a été utilisée par une seule personne.

Il me semble me rappeler qu’il y avait un lien entre le site Alithia et l’IEP de Paris, c’est-à-dire avec Pierre Assouline. Cependant, Alithia n’était sans doute pas liée directement aux cinq auteurs de La Révolution Wikipédia, étant donné les conclusions de leur livre (ou pour le dire autrement : je ne pense pas qu’aucun des auteurs du livre participait à Alithia, à moins de jouer un double jeu : « soft » dans LRW, « tough » sur Alithia). Alithia utilise des éléments que l’on retrouve dans LRW (Rosenzweig, énoncés fondamentalistes), mais son point de vue est beaucoup plus dur, épousant de façon radicale le point de vue hostile d’Assouline. 

Remarquons avec quelle délicatesse elle évolue d’un discours associant modération des relations personnelles et violence de l’expression des idées (« visions racistes », « points de vue fascistes, fondamentalistes »,  « point de vue de l'extrême-droite ») à un discours associant modération de l’expression des idées (« je n’ai pas dit que tout était mauvais ou faux ») à violence des relations personnelles (« c'est vrai qu'il y a aussi une petite poignée de profs qui traînent sur wkpd »), en passant par un étalage de pseudo-culture acquise (péniblement) sur Internet (Rosenzweig, « Le récit chronologique, c'est dépassé depuis longtemps. », phrase qui reprend une thématique mal comprise de l’école des Annales).

Remarquons aussi l'assimilation implicite de Wikipédia à un bordel (« traînet sur wkpd »), insinuation dégueulasse qui m'a définitivement dégoûté de poursuivre un dialogue.

 

La consultation du site géré par Alithia révèle le fin mot de l'histoire : 

 

« Qui suis-je ?

Nom : alithia

À propos de moi  Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde. »

 

Il n'est pas pensable qu'un professeur de philosophie écrive de façon aussi lamentable. La phrase  «  Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse », est bancale  : quel est le rapport entre les deux parties de la phrase ? Veut-elle dire qu'il faut être prof de philo pour découvrir que Wikipédia s'adresse à la jeunesse ? Du reste, Wikipédia ne s'adresse pas particulièrement à la jeunesse. De même la suite est encore en porte-à-faux, puisque le supposé problème n'est pas lié à l'âge des destinataires. Cette phrase est construite en apposition, de façon injustifiée (comme beaucoup de celles que l'on trouve dans Wikipédia, lorsqu'elles sont écrites par des rédacteurs maladroits, certainement pas par des gens qui auraient fait des études de philosophie) !

Ce qu'Alithia aurait dû écrire pour être parfaitement logique et claire, c'est : « Je suis professeur de philosophie ; mon métier m'a permis de découvrir que WP est utilisée avec excès par les jeunes, alors que son contenu est problématique pour ce qui se présente comme une encyclopédie ».

Il est tout de même incroyable d'être obligé d'expliquer à des gens avec qui on n'est pas d'accord ce qu'ils ont vraiment voulu dire ! Par conséquent, la proclamation par Alithia qu'elle est professeur de philosophie est, à mon avis, un hoax. 

 

 

Alithia versus Michel Serres (elle n'a pas froid aux yeux)

Retrouvons maintenant « Alithia » dans un autre cadre : le commentaire d’un article de Framablog (http://www.framablog.org/index.php/post/2006/10/19/wikipedia) consacré à une intervention sur France Info de Michel Serres, très favorable à Wikipédia. Cette intervention est évoquée dans LRW ; personnellement, je ne suis pas très impressionné par ce genre de déclarations d’allure New Age venant de la part d’une sommité intellectuelle. Mais Alithia va beaucoup plus loin (7 mars 2007, 23 h 38 : elle ne dort jamais ?)

 

« Ce que dit Michel Serres de l'auto-correction de wikipedia est faux (son exemple sur Saint Paul est à peine caricatural). Qu'il soit baba devant la gratuité et le bénévolat, n'y change rien, et de toute façon c'est son problème et c'est bien naïf. Comme dit la sagesse populaire "l'enfer est pavé de bonnes intentions". Serres nous vante les qualités de wikipedia parce qu'elle émane de bonnes intentions. Quel argument vraiment ! Pas digne d'un philosophe, c'est le moins qu'on puisse dire.

7 fois le mot gratuit : il fond d'admiration !

Des bénévoles ? il est aux anges.

Mais qui corrigera les stupidités que profère Michel Serres ?

Sait-il que wikipedia passe son temps à demander de l'argent pour ramasser des millions de dollars ? A-t-il conscience qu'il exploite (en utilisant gratuitement) le travail de tous ces malheureux bénévoles et, surtout et pire encore, que wikipedia vit du pillage des travaux existants car elle ne respecte pas le copyright et fabrique du coupé-collé à la chaîne, l'imitation étant bien sûr loin derrière le modèle (c'est la règle) surtout quand ce sont des cuistres qui copient-collent sans toujours comprendre ce qu'ils font.

Sur le blog http://wikipedia.un.mythe.over-blog...

un article traite de ce sujet (l'admiration incompréhensible de Michel Serres) et quantité d'autres analysent wikipedia et ses résultats. Il n'y a vraiment pas de quoi être ainsi enthousiaste.

Et qui peut croire probant l'exemple de l'histoire de saint Paul qu'il cite ? Avec cette intervention je crains que Michel Serres ne soit tombé bien bas, c'est la faute à wikipedia, le nez dans le ruisseau, c'est la faute à trop de gogos .

Alithia »

 

Qu’est-ce qui permet à cette garce d’être aussi méprisante dans l’expression de ses « pensées » qui sont plutôt des éructations ?

« Pas digne d'un philosophe, c'est le moins qu'on puisse dire. »,

« Mais qui corrigera les stupidités que profère Michel Serres ? »

«Je crains que Michel Serres ne soit tombé bien bas, c'est la faute à wikipedia, le nez dans le ruisseau, c'est la faute à trop de gogos »

Mais …. Alithia, bien sûr, toujours prête à se dévouer ! Toujours prête à assener ses arguments hauts de gamme et à faire de la retape pour un site non moins dégueulasse que sa personne.. 

 

Le site « Observatoire de Wikipédia, le mythe de la neutralité » 

Le site géré par Alithia a été mis en sommeil en juillet 2011.

 

Les adieux (provisoires) d'Alithia (12 juillet 2011)

Le 12 juillet 2011, Alithia procède à la « suspension de la parution » accompagné du mot suivant : 

 

Le blog a exprimé l'essentiel de ce qu'il y a à dire sur wikipedia.

Celle-ci ne peut être qualifiée d'encyclopédie du savoir contemporain, ce qu'est en principe une encyclopédie. Elle n'est que le reflet de la société avec ses tares et ses défauts, ses illusions, ses croyances. Elle est marquée par une forte tendance populiste du fait de son parti-pris anti intellectuel qui permet à ses participants de se rehausser eux-mêmes, ainsi que par une incapacité de discrimination au nom de l'a priori erroné que toutes les opinions se valent et ont toutes leur place dans wikipedia, -ce qui de fait, revient à donner une prime à ce qui n'a pas sa place dans une encyclopédie : extrémismes politiques, fondamentalismes religieux, parti-pris et théories irrationnelles et toutes les formes du n'importe quoi qu'elle accueille.

 Tout a été dit.

Le blog cesse de paraître.

 Si vous voulez écrire ou avez quelque information à transmettre les commentaires seront toujours possibles.

 

Je vous souhaite à tous un très bel été.

 Alithia

 

P.S. aujourd'hui selon wikipedia celle-ci compte  " 1 125 508 entrées encyclopédiques, dont 877 articles ayant obtenu le label « Article de Qualité » et 1 322 articles ayant obtenu celui de « Bon Article »".

Sachant que ces labels sont discutables et discutés, tout est dit.

 

Ce billet est à peu près correctement écrit, mais Alithia montre qu'elle a du mal à quitter la scène ; au début, « le blog a exprimé l'essentiel de ce qu'il y a à dire sur wikipedia », à la fin « tout a été dit ». Elle ajoute tout de même un post-scriptum où elle dit autre chose en s’appuyant sur des informations fournies par Wikipédia : il n’y a presque pas d’ « articles de qualité » ni de « bons articles » reconnus par Wikipédia. Donc « tout est dit », « tout a été dit » et « tout sera dit » (comme le disait un navet de ma connaissance) . 

 

Le come-back d’Alithia (16 juillet 2011)

Ayant fait ses adieux le 12, Alithia réapparaît le 16, suite à une « demande générale » de réédition d'anciens articles (remarquer l'énervement pathétique d'Alithia à propos de la pratique des blogs de placer en premier le dernier article publié, et lycée de Versailles)  : 

 

« Comme suggéré par certains sur le blog ou par mail il semble qu'il serait bien de rééditer les premiers articles devenus tout à fait invisibles du fait de la mise en page et des règles du logiciel d'un blog (règles débiles s'il en est, du fait de la forme déroulante de l'exposition ). Ces articles sont complètement enterrés . 

Donc pour les rendre à nouveau visibles j'en réédite quelques uns.

Ce sont en effet les articles de fond, comme disait un correspondant, Simon. Ces articles donnaient à la fois les principes sur lesquels se fonde ma critique de wikipedia et les principes d'une écriture de présentation du savoir et des connaissances, soit les pricnipes incontournables d'une écriture d'une encyclopédie.

 

On pourra constater ainsi la ligne de continuité, sachant  que ce sont les principes de wikipedia que j'ai interrogés et mis en doute, et que de plus  j'ai constaté au fil du temps et au vu de ses résultats, ce que donnaient ces principes,définitivement inadéquats et mauvais. Et également j'ai pu observé comment les participants installés et contrôlant la chose les faisaient jouer dans le cadre d'un rapport de forces qui n'avait rien de choix et options intellectuels, mais ne servaient que leurs préférences personnelles et leurs préjugés.  Car wikipedia en reste toujours au niveau de l'opinion impliquant par conséquent un a priori relativistecette philosophie qui s'ignore chez ceux qui refusent de prendre en compte la tradition philosophique et ce qu'elle a établi de meilleur. Le relativisme, voilà qui convient fort bien à l'anti-intellectualisme qui caractérise l'idéologie wikipédienne et le complète et permet aux incompétents d'être les plus dogmatiques des censeurs.

 

J'ai dit que je fermais le blog sur wikipedia, car sur le sujet tout est dit et cela n'a  plus d'intérêt pour moi aujourd'hui.

Par ailleurs certains aimeraient que sur le plan des références et réflexions sur la politique et la culture, je continue.

J'y réfléchis, peut-être. Peut-être reprendrai-je dans ces domaines et uniquement cela, plus tard.

On verra. Mais plus tard.

 En attendant un grand merci à vous tous et je vous souhaite tout le meilleur pour l'été et pour la suite.

 Alithia »

 

Etant méchant, je ne peux m'empêcher de remarquer qu'Alithia, écrivant un texte important (de son point de vue), mais un peu trop long, contrairement au précédent, n'est pas capable de prendre la peine de faire fonctionner le correcteur d'orthographe ; ici, elle ne domine pas le français : il aurait fallu écrire « les principes incontournables de l'écriture d'une encyclopédie », et d'autre part, au lieu de l'anglicisme « définitivement » (definitely), mettre « incontestablement ».

Ce laxisme grammatical et lexical (en gras) ne doit pas occulter le caractère de charabia du texte lorsqu'Alithia essaie de se placer sur un plan philosophique (pas en italique). Une certaine vis comica se dégage cependant de la phrase suivante, tellement on a l'impression que le lapin Duracell est à l'origine de ces formulations convenues : «  Le relativisme, voilà qui convient fort bien à l'anti-intellectualisme qui caractérise l'idéologie wikipédienne et le complète et permet aux incompétents d'être les plus dogmatiques des censeurs. ». 

 

Ce triste dénouement d'une belle aventure philosophicomique nous fend le coeur, à moi et au capitaine des pompiers qui pleure dans son casque.

 

Présentation du site 

« ce blog : une mise en garde... pour éviter de collecter des erreurs et de perdre son temps avec wikipedia »

 

Le site est hébergé par Overblog.

 

Il est placé sous les auspices de Jean Jaurès : "le courage c'est de chercher la vérité et de la dire" . Remarquer qu'Alithia, outre l'absence de référence précise, commet une erreur, certes minime, en retranscrivant cette formule, dont l'original est : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire » (début d'une phrase tirée du Discours à la jeunesse, 1903 : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. »

 

Les liens pointent vers Catherine Kintzler, Pierre Macherey, Jean-Paul Brighelli, Mohamed Sifaoui, Sauver les lettres, Prochoix, Charlie-Hebdo, Vigilance laïque. Alithia est laïque et de gauche (son site révèle un net antisarkozysme). Je suis moi-même laïque et de gauche, antisarkozyste ; pour autant, je n'aime pas ce qu'écrit Alithia, contre Wikipédia, où elle utilise des procédés de basse rhétorique pamphlétaire, et même dans les articles où elle ne parle pas de Wikipédia, mais de thèmes politiques divers, où elle est assez simpliste (voir par exemple son histoire de la liberté de la Grèce antique aux révolutions arabes de 2011). Je ne comprends pas comment quelqu'un peut trouver nécessaire d'enfiler cette suite de lieux communs hagiographiques ; admettons que cela révèle une touchante naïveté ; malheureusement, elle ne fait pas preuve de la même naïveté touchante quand elle parle de Wikipédia : elle devient alors d'une stupide férocité. 

 

Je suppose qu'au fondement de l'engagement d'Alithia contre Wikipédia se trouve la hantise du fondamentalisme, ainsi que le souci de préserver un haut niveau de culture (Brighelli, Sauver les lettres), dont elle n'est pourtant pas personnellement dotée : son site n'est pas rédigé conformément aux canons de la culture qu'elle promeut : même l'orthographe est fautive, sans parler des raisonnements (cf. les pages de blog : Pravda la Grande Sophiste, La philosophie dans l'Observatoire)

 

Dans la pratique, je pense qu'Alithia est victime d'un phénomène d'auto-aveuglement : percevant Wikipédia comme irrémédiablement mauvais, elle utilise tous les arguments possibles dans le sens de sa marotte, au risque de la contradiction : par exemple, elle dénonce l'absence parmi les contributeurs d'historiens et de littéraires, mais placée face à l'attitude favorable de Michel Serres, elle la dénonce comme la preuve de sa déchéance intellectuelle ; autre exemple : les contributeurs sont selon l'intérêt de l'argumentatrice présentés comme des nullards prétentieux ou comme les malheureuses victimes d'une exploitation, en l'occurrence par ce même Michel Serres, ce qui est assez fort de café !).

 

Ce n'est là qu'une première approche, qu'il faudra approfondir, même si je n'ai pas l'intention de décortiquer la totalité du site d'Alithia.

 

Pages du blog :

*Pravda la surblogueuse

*Pravda la Grande Sophiste : Wikipédia et l'affaire DSK

*Alithia ou La philosophie dans l'Observatoire

 

L'article "Omniprésence d'articles de sexe" (14 novembre 2006)

(traité dans la page Alithia ou La philosophie dans l'Observatoire.

 

Les deux premières pages du site actuel

Elles fournissent l'accès aux trois derniers articles d'Alithia (9, 12 et 16 juillet 2011) et à plusieurs articles anciens réédités (c'est-à-dire remis en tête de liste). Voici le contenu de ces pages :

1) réédition des premiers articles et autre ? (article du 16/07/2011)

SUJET : le come-back d’Alithia

2) comment on écrit l'histoire sur wikipedia (article du 21/1/2007)

 SUJET : L’article Wk « Guerre de Palestine »

3) étude de wikipedia jugée par un universitaire (article du 26/02/2010)

SUJET : Article de Rue 89 « est-on plus intelligent à plusieurs ? »

4) Wikipedia ou le triomphe de l’opinion sur le savoir (article du 7/1/2007)

SUJET : « Wikipedia ou le triomphe de l'opinion sur le savoir », un article de Norbert Bolz

5) de sévères critiques de wikipedia 2

6) de sévères critiques de wikipedia

Articles du 18/1/2007 

SUJET : critiques adressées à wikipedia par diverses autorités universitaires, chercheurs, etc.

7) les classifications des sciences les + étonnantes ou wikipedia c'est n'importe quoi (article du 12/12/06)

8) l'incompétence sur wikipedia produit des articles caricaturaux. Autodidactisme et caricatures (article du 15/11/2006)

9) le mythe de la neutralité de wikipedia -3

10) la prétendue neutralité de wikipedia : un mythe 2-

11) le mythe de la neutralité de wikipedia-1

Articles du 16/11/2006

SUJET : La « neutralité » de wikipedia n’est que l’accumulation d’informations

12) wikipedia aime l'irrationnel 3 (article du 20/12/2006)

13) pseudo-sciences et sciences occultes : wikipedia aime l'irrationnel -2 (article du 03/12/2006)

14) l'irrationnel sur wikipedia 1 (article du 20/11/2006)

15) Sciences sociales et politique : qui écrit wikipedia ? (article du 21/12/2006)

16) un blog sur wikipedia : escroquerie, danger, une pseudo-encyclopédie (article du 15/11/2006)

SUJET : Présentation pourquoi ce blog ?

17) nullité de wikipedia une pseudo encyclopédie (article du 14/11/06)

SUJET : Autodidactisme et caricatures (articles caricaturaux)

18) suspension de la parution (article du 12/07/2011)

19) de wikipedia à Atlantico, le site des ragots UMP, la connexion est bonne (article du 9/07/2011)