La bureaucratie de Wikipédia

J'aborde ici un domaine dans lequel mes connaissances sont assez limitées, où je suis en quelque sorte un autodidacte. Dans une perspective tout à fait wikipédienne, il est très possible que je commette des erreurs d'interprétation, que je m'efforcerai de corriger au fur et à mesure que mon expertise progressera.

 

Je laisse pour l'essentiel la question des statuts des différentes catégories de responsables pour traiter de point de fait, notamment les mécanismes de choix concernant ces responsables.

 

Les données utilisées sur cette page correspondent à la période Avril 2012.


Sommaire de la page :

Les Wikimédias francophones

Les stewards

Les bureaucrates

Les administrateurs 

 - données 

 - élections d'administrateurs

 - cas de destitution

Le parcours de l'administrateur Moez

 

 

Les Wikimédias francophones

Wikimédia France 

Il s'agit d'une association statutairement extérieure à Wikipédia-fr, qui n'entre pas, au sens strict, dans le cadre de la bureaucratie de Wikipédia.

 

 

L'actuel conseil d'administration, élu le 12 mars 2011 se compose de : 

Rémi Mathis (Rémi Mathis), président, par ailleurs administrateur

Florence Devouard (Anthere), vice-présidente, par ailleurs bureaucrate et administratrice

Sébastien Beyou (Seb35), trésorier

Rémi Bachelet (Ofol)

Christophe Henner (Schiste)

Pierre-Yves Mevel (Pymouss)

Willie Robert, secrétaire

 

 

On trouve aussi des Wikimédias à dimension éventuellement francophone en Suisse et au Canada.

 

 

Les stewards

Il s'agit d'une instance extérieure à Wikipédia-fr, puisque les stewards sont désignés par l'ensemble des communautés Wikipédia. 

 

A l'heure actuelle, trois stewards sont issus de la Wikipédia-fr :

Darkoneko 

Pathoschild 

Quentinv57 

 

 

Les bureaucrates

Les données concrètes sur les administrateurs se trouvent sur la page Wikipédia:Bureaucrate 

 

Les bureaucrates actuels (avril 2012) sont :

Anthere (Florence Devouard)

Céréales_Killer

Chaoborus

Clem23

Dr Brains

EDUCA33E

Esprit Fugace

Litlok

 

Voir pages Wikipédia:Bureaucrate/Nom pour les détails de l’élection.

 

 

Les administrateurs

Voir la page Wk Wikipédia:liste des administrateurs.

 

Les données (8 avril 2012)

Administrateurs actifs : 195

 

Plus ancien : Anthere (Florence Devouard), depuis le 31 décembre 2002, le premier administrateur sur Wk-fr

Plus récent : Akeron (10 mars 2012) 

 

Administrateurs inactifs : 5 

Administrateurs suspendus : 13

Administrateurs destitués : 85

 Dont :

 Décès 2

Démission : 1

Destitution sur demande de l’intéressé : 23

Destitution automatique : 53 (dont 2 f)

Destitution à la  demande du Comité d’arbitrage : 3 (ADM, Michelet, Yann)

Destitution à la demande de la communauté : 1 (Moez)

Autres : 2 (un informaticien passé à Wikimédia, un « compte compromis »)

 

 

 

Elections d’administrateurs

Je vais prendre quelques exemples, parmi les administrateurs que je connais plus ou moins ou dont j’ai entendu parler pour diverses raisons.

 

L’élection de Cédric Boissière (2009)

Cédric Boissière est contributeur depuis le 7 janvier 2006 ; il devient administrateur le 16 mai 2009, l’élection ayant lieu à partir du 1° mai.

Votes pour : 127 

Votes contre : 2, mais qui relèvent plutôt de la plaisanterie.

 

Un fait intéressant est que parmi ses électeurs, se trouvent 49 personnes figurant sur la liste actuelle des administrateurs (ils étaient donc probablement administrateurs à l'époque), soit un pourcentage de 38 % des électeurs ; trois autres électeurs le sont probablement. Parmi ces électeurs administrateurs de Cédric Boissière, on peut citer : Rémi Mathis, Moez (destitué depuis), DocteurCosmos, Hégésippe Cormier, LPLT, Wanderer99 (destitué depuis). 

 

Il est évident que les administrateurs sont surreprésentés. En 2009, il y a 178 administrateurs, soit entre 0,3 et 0,2 % des contributeurs (le nombre de contributeurs ayant fortement augmenté cette année-là). Les administrateurs électeurs de Cédric Boissière représentent 27 % des administrateurs. 

 

Analyse

Il est tout à fait compréhensible que les administrateurs soient particulièrement nombreux à voter, mais il y a une distorsion sensible, due à la très faible participation des autres contributeurs, ce qui transforme les élections en un système de cooptation. A ce niveau, s'il y a un problème, il est d'ordre abstrait : il réside dans l'abstention massive des contributeurs. On pourrait penser que le système d’information et d’incitation à voter est insuffisamment convaincant. Mais, sur un plan concret, il n'y a aucune raison de penser qu'un plus grand nombre de votants aurait changé le résultat. 

 

L’élection de LPLT (2008)

LPLT est contributeur depuis le 29 novembre 2006 ; il devient administrateur le 17 juillet 2008.

Les résultats sont moins brillant que ceux de Cédric Boissière ; sur 102 votants, on a : 

Neutralité : 17 dont 9 administrateurs.

Pour : 75 dont 30 administrateurs

Contre : 4 

Réticences : 5

 

Les administrateurs votants sont au nombre de 39, soit 38 % des électeurs et 25 % des 156 administrateurs de 2008.

Les administrateurs ne votent pas tous pour LPLT, mais la majorité d’entre eux, les autres choisissant de voter blanc (neutralité). 

 

Analyse

Cette élection présente une analogie essentielle : le rôle des administrateurs. Il est clair que les opposants ne font pas le poids (d’autant que l’un d’eux ne s’est inscrit que de la veille !), dès lors qu’aucun administrateur ne choisit cette option. 

 

 

 

Les cas de destitution 

Le mot « destitution » paraît utilisé de façon abusive : la plupart des  « destitutions » ont en effet lieu suite une cessation d’activité de l’administrateur, parfois accompagnée d’une demande expresse de l'intéressé, mais pas le plus souvent.  Je m'en tiendrai à l'usage le plus courant, celui d'une destitution sanction, dont on ne trouve que 4 cas. Je vais donc les étudier en détail, d’autant que l’une concerne l'administrateur Moez, qui a défrayé la chronique chez les antiwikipédiens.

 

Le parcours de l'administrateur Moez

Moez est contributeur depuis le 11 septembre 2005 ; il devient administrateur le 14 juillet 2007. 

 

Moez, en tant qu'administrateur est la cible d'attaques violentes notamment de la part de Sonata32 (21/10/2010) et d'Alithia (selon S32). Les accusations de Sonata32 (facho, islamiste) ne doivent cependant pas être acceptées sans une enquête sérieuse.

 

Apparemment, il pose aussi des problèmes en interne, puisqu'il est destitué le 26 janvier 2012 ; il continue d'avoir une activité comme contributeur.

 

 

Le vote sur la confirmation du statut de Moez a lieu du 9 au 24 janvier 2012 : il obtient une centaine de votes pour son maintien, 49 contre et 35 neutres. Malgré la majorité favorable au maintien, la décision des bureaucrates est la destitution.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :