L'« affaire Dreyfus » de Wikipédia

Cette page est transférée sur le blog : 

 

L'affaire Dreyfus de Wikipédia 1 : Objet et enjeux du débat

 

L'affaire Dreyfus de Wikipédia 2 : L'article corrosif de Daniel Garcia      

 

L'affaire Dreyfus de Wikipédia 3 : L'article de Pierre Assouline

 

 

 

 

Pour information : chronologie plus détaillée de l’affaire

Le recours à l’historique de la page « Affaire Dreyfus » n’est pas très facile étant donné qu’il faut remonter 2000 contributions en arrière, et que les faits concernant la bibliographie sont dispersés. Je donne donc ici les références précises des modifications, avec des reproductions des textes dont chacun pourra vérifier l’exactitude en se reportant à Wk.

Pour atteindre la zone concernée de l'historique, il faut choisir l'option 500 et remonter 3 fois en arrière.

 

1) 14 juillet 2006 : introduction de l’ouvrage dans la bibliographie en première place par un contributeur sous IP

 

Bibliographie

Henri Dutrait-Crozon, Précis de l'affaire Dreyfus. Avec un répertoire analytique. 3e éd. revue et augmentée. Paris, 1938, in-12, 672 p. (ouvrage fondamental, à consulter en priorité).

Émile Zola, Combat pour Dreyfus. Préface de Martine Le Blond-Zola. Postface de Jean-Louis Lévy. Présentation et notes d'Alain Pagès. Éditions Dilecta - 2006 [1]

Marcel Thomas, L'Affaire sans Dreyfus. Fayard, Paris, 1961. Réédition : Éditions Idégraf, Genève, 1979. 2 volumes, 697 p.

Mathieu Dreyfus, «  Dreyfusards !  » : souvenirs de Mathieu Dreyfus et autres inédits (présentés par Robert Gauthier). Gallimard et Julliard, collection « Archives » n° 16, Paris, 1978. 274 p. + 16 p. d'illustrations.

Mathieu Dreyfus, L'Affaire telle que je l'ai vécue. Bernard Grasset, Paris, 1978. 307 p. ISBN 2-246-00668-6.

Jean-Denis Bredin, L'Affaire. Fayard, Paris, 1983. Réédition 1993 : 551 p. ISBN 2-260-00346-X.

Monique Delcroix, Dreyfus-Esterhazy : réfutation de la vulgate. Éditions de L'Æncre, Paris, 2000. 464 p. ISBN 2-911202-36-8.

Drouin, M. (dir.) L'Affaire Dreyfus, Flammarion, rééd. 2006.

Vincent Duclert, L'Affaire Dreyfus. La Découverte - 2006 (1re éd. 1994)

Guillemin Henri, L'Énigme Esterhazy, Gallimard, 1962, 262 pages.

 

On remarque que la bibliographie est à ce moment assez limitée et éclectique. Il est probable que l’ouvrage est introduit par X sciemment comme un ouvrage antidreyfusard.. 

 

2) 30 novembre (15 h 03) : Milpa remplace, dans le commentaire, « fondamental… » par « controversé », sans donner d’explications ; il procède tout de suite après à d’autres modifications « dreyfusardes ». 

 

3) Le 9 janvier 2007 (19 h 41) : modification du commentaire par un contributeur sous IP : 

Ouvrage controversé visant à démontrer la culpabilité de Dreyfus ; essentiel dans l'historiographie de "l'Affaire", car il sera repris par nombre de nationalistes au cours des décennies suivantes).

 

4) Le 9 janvier (20 h 19) : l’ouvrage est rétrogradé en 11° position par Touriste qui indique :  « Suite aux remarques judicieuses du blog de Pierre Assouline, rangement de la bibliographie dans l'ordre alphabétique des auteurs » (motif d'ailleurs peu convaiquant du point de vue logique)

 

Le blog de Pierre Assouline sur cette affaire date, selon Le Monde, du 9 janvier, ce qui montre une grande réactivité de Touriste. 

 

5) Le 9 janvier, 20 h 51 : création de la rubrique « Témoignages d’époque » par Jastrow (cherchant sans doute un moyen de pérenniser la position du livre ; en l'occurrence, il ne s'agit pas d'un témoignage d'époque) ; l’ouvrage apparaît en 13° position et le commentaire est modifié

Ouvrage d'obédience nationaliste visant à remettre en cause l'innocence de Dreyfus ; important dans l'historiographie de « l'Affaire », car il sera repris par nombre de nationalistes au cours des décennies suivantes.

 

5) Le 16 mars , 19 h 59, l’ouvrage est supprimé par Abou Dide avec la mention : « Suppression ouvrage révisionniste (cf. discussion, section "bibliographie") »

 

6) Le 26 mai, 13 h 34, l’ouvrage est réintroduit sur la page, mais dans une partie Historiographie créée par Van nuytts

 On peut consulter, aussi avec tout l'esprit critique et scepticisme qui conviennent, Le précis de l'affaire Dreyfus par « Henri Dutrait-Crozon », pseudonyme du colonel Larpent3 et base de toute la littérature antidreyfusarde postérieure à l'affaire, jusqu'à nos jours. L'auteur y développe en effet la théorie du complot, alimenté par la finance juive, pour pousser Esterházy à s'accuser du crime. Sous des dehors scientifiques, on y retrouve un échaffaudage de théories approximatives qu'aucune preuve ne soutient. 

 

7) Le 5 juillet 2007, 17 h 40, l’ouvrage est réintroduit en Bibliographie par Dominique Natanson, en 6ème position, puis, (17 h 48) en 30° position sous le titre « Ouvrage antidreyfusard » ; c’est la position qu’il occupe actuellement, dans une rubrique où il reste isolé.

 

Ouvrage antidreyfusard

*Henri Dutrait-Crozon, Précis de l'Affaire Dreyfus, Paris, Nouvelle Librairie Nationale, première éd., 1909 ; éd. définitive, 1924.