A propos de la page Wikipédia « Rémy Pflimlin »

Publié le par Jacques Goliot

Mises au point concernant le lien de parenté de Rémy Pflimlin et de Pierre Pflimlin

 

 

 

Aller à l’accueil

Aller à la table des matières

 

 

 

Dans Libération du 19 novembre 2012 (p. 19), Daniel Schneidermann évoquait l’animateur médiatique Thomas Hugues, en particulier une interview de Rémy Pflimlin : 

 

« Questions chocs, donc, et réponses franches, à commencer par la biographie de l’invité, épluchée sans concessions. Thomas Hugues a enquêté. « Grâce au moteur de recherche Yahoo », précise-t-il […], il a réussi l’exploit de dénicher la notice Wikipédia de Rémy Pflimlin […]. Et il en a appris de belles. « Je voudrais qu’on parle de votre oncle Pierre Pflimlin, grand homme politique, président du Conseil de la IV° République. » « Ah non, c’était mon grand-oncle, le cousin de mon grand-père. » Ça barde. »

 

Vérification sur la page « Rémy Pflimlin » (version du 11 septembre 2012), où on trouvait effectivement l’énoncé : 

« Il est le neveu de Pierre Pflimlin, notamment président du Conseil en mai 1958 » (sans référence).

 

Rémy Pflimlin étant né en 1954, il était peu probable qu’il soit le neveu de Pierre, né en 1907, mais ce n’était pas absolument impossible. 

 

En l’occurrence, Thomas Hugues ne semble pas avoir eu l’idée de recouper cette information, ce qu’il aurait pu faire, ainsi que le rédacteur de la page Wikipédia, en utilisant le moteur de recherche Google (requête « Rémy Pflimlin Pierre Pflimlin »).

 

Par exemple, grâce à un article de Télérama (2 juillet 2012, Emmanuelle Anizon, « C’est enfin officiel : Rémy Pflimlin est nommé président de France Télévisions ») :

« Contrairement à ce qui s’écrit partout, le grand gaillard à bouille et lunettes rondes n’est pas le fils de l’ex-ministre Pierre Pflimlin, mais un lointain cousin, issu d’une vieille famille bourgeoise de Mulhouse ».

 

Ou au JDD (4 juillet 2010 « Rémy Pflimlin, le consensus pour France Télévisions »)

« Le discret Rémy Pflimlin, peu connu du grand public, un lointain cousin de Pierre Pflimlin, président du Conseil sous la IVe République. »

 

En revanche, Les Echos indiquaient (1° juillet 2010, Anne Feitz, « Rémy Pflimlin, discret et efficace ») :

« Neveu de Pierre Pflimlin, ancien Président du Conseil ». Comme quoi...

 

 

Conclusion

Remerciements à Daniel Schneidermann pour avoir permis d’améliorer Wikipédia.

Publié dans Wikipédia : pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article