A propos de la page « Ioulia Timochenko »

Publié le par Jacques Goliot

Quelques problèmes linguistiques de la page Wikipédia consacrée à Ioulia Timochenko

 

 

Aller à l’accueil

Aller à la table des matières

 

 

 

 

 

Recherchant récemment des renseignements sur Ioulia Timochenko, j’ai constaté que la page Wikipédia est intitulée « Ioulia Tymochenko », ce qui m’a paru surprenant et m’a amené à quelques recherches à propos du problème des transcriptions.

 

La version du 15 novembre 2012 

Le premier paragraphe de l'introduction énonçait :

« Ioulia Volodymyrivna Tymochenko (ukrainien : Юлія Володимирівна Тимошенко), née Hryhian (Grigyan) le 27 novembre 1960 à Dnipropetrovsk (RSS d'Ukraine), est une femme d'affaires et femme politique ukrainienne, d'origine russo-lettonne1. »

La note 1 (↑ a et b Portrait de I. Tymochenko [archive], Courrier international, 9 décembre 2004 (trad. du Moskovski Komsomolets).renvoyait à un article de Courrier international (du reste réservé aux abonnés) dont on obtient seulement l’en-tête : 

« Pani Ioulia, la pasionaria de la révolution ukrainienne

A Kiev, Viktor Iouchtchenko a été porté au sommet de la popularité par la vague révolutionnaire. Mais l’âme véritable du mouvement orange c’est la belle et cynique Ioulia Timochenko, ancienne "reine du gaz ukrainien". Portrait brossé par le Moskovski Komsomolets. »

 

On constate facilement qu’il y a une discordance entre Courrier international, qui parle de « Ioulia Timochenko » et celui de Wikipédia. 

 

 

Occurrences de la graphie « Tymochenko »

Une recherche sur Google révèle que cette graphie est utilisée dans le monde francophone, par exemple : 

 

* par le Ministère des Affaires étrangères 

« Ukraine - Arrestation de Madame Tymochenko (5 août 2011) »

 

* par Euronews 

« Ioulia Tymochenko

Informations internationales sur “Ioulia Tymochenko” publiées par euronews. »

Curieusement, dans les articles recensés, on trouve « Timochenko ».

 

* par l’encyclopédie Larousse en ligne 

« Ioulia Volodymyrivna Tymochenko

ou Ioulia Volodimirivna Timochenko

Femme politique ukrainienne (Dnipropetrovsk 1960). »

 

* par Le Parisien

« Le régime continue d’enfermer les opposants

Eugenia Tymochenko, la fille de l’ex-Première ministre emprisonnée, profite de l’Euro de football pour mobiliser l’opinion sur le cas des détenus politiques. »

 

« Timochenko » paraît cependant plus courant dans les médias français (cf. recherche Google

 

Conclusion

On peut dire que la transcription adoptée par Wikipédia, sans être exceptionnelle, est minoritaire (personnellement, ne m’étant pas particulièrement intéressé à cette personnalité, je ne connaissais que l’orthographe en « i »). La graphie « Tymochenko » est donc justifiée ; le problème était d’ordre pédagogique ; la page du 15 novembre présentait en effet deux défauts (maintenant corrigés) : 

1) ne pas indiquer l’existence d’une variante plus usuelle (contrairement à ce que fait Larousse)

2) ne pas expliquer le choix de la variante en « y ».

 

Il fallait en effet aller dans la page de discussion pour avoir l’explication, qui est assez pointue : dans la graphie cyrillique ukrainienne de « Юлія Володимирівна Тимошенко », la lettre « и » ne correspond pas à la lettre russe « и » transcrite « i » en français (ukrainien « і »), mais à la lettre russe « ы », transcrite « y » en français (cf. le nom de Soljenitsyne).

Notons que cette explication n’était pas donnée pour elle-même, mais à travers un échange entre « ignorants » et « savants », les « savants » se révélant légèrement pédants et hautains vis-à-vis des « ignorants ».

 

 

 


 

ANNEXES

Un rapide recensement des versions Wikipédia de l’article montre que les deux orthographes sont pratiquées : 

 

polonais : Julia Tymoszenko

tchèque : Julija Tymošenková

basque : Julia Tymoxenko

italien : Julija Tymošenko

allemand : Julija Tymoschenko

 

esperanto : Julija Timoŝenko

espagnol : Yulia Timoshenko

portugais : Iúlia Timochenko

danois : Julia Timosjenko

hongrois : Julija Volodimirivna Timosenko

 

On remarquera que les langues à écriture cyrillique simplifient la graphie ukrainienne en assimilant les deux « i » :

russe : Тимошенко, Юлия Владимировна

bulgare : Юлия Тимошенко

 

Remarque : le nom de l’écrivain Солженицын (Soljenitsyne), est transcrit en ukrainien : Солженіцин.

Publié dans Wikipédia : pages

Commenter cet article