L'affaire Dreyfus de Wikipédia 4 : Les suites de l'article de Pierre Assouline

Publié le par Jacques Goliot

 

Aller à l'accueil

Aller à la table des matières

 

Aller à la première page (Objet et enjeux du débat)

Aller à la deuxième page (L’article corrosif de Daniel Garcia)

Aller à la troisième page (L’article de Pierre Assouline)

 

 

L’article de Pierre Assouline (9 janvier 2007) est, explicitement, à l’origine d’un remaniement important de la page Affaire Dreyfus ; en ce qui concerne le Ducrait-Crozon, cela se prolonge jusqu’en juillet 2009, mais par ailleurs (ce que je ne traiterai pas) la bibliographie est sérieusement augmentée et l’article lui-même subit des transformations.

 

Les étapes du remaniement concernant le Dutrait Crozon

Le détail (peut-être pas exhaustif) des changements est un exemple d’un travail d’élaboration sur Wikipédia.

 

1) 9 janvier 2007 (19 h 41 et 59)

Modification du commentaire par deux contributeurs sous IP (587.91.246.81 86.68.206.67) :

« Ouvrage controversé visant à démontrer la culpabilité de Dreyfus ; essentiel dans l'historiographie de "l'Affaire", car il sera repris par nombre de nationalistes au cours des décennies suivantes ».

 

2) 9 janvier (20 h 19) 

L’ouvrage est rétrogradé en 10° position par Touriste qui indique :

« Suite aux remarques judicieuses du blog de Pierre Assouline, rangement de la bibliographie dans l'ordre alphabétique des auteurs » [motif du reste peu convaincant du point de vue logique]

 

3) 9 janvier, 20 h 51 

Création de la rubrique « Témoignages d’époque » par Jastrow (cherchant sans doute un moyen de pérenniser la position du livre ; en l'occurrence, bien que l’ouvrage soit plus ou moins « d’époque », il ne s'agit pas vraiment d'un témoignage) ; l’ouvrage apparaît en 13° position et le commentaire est légèrement modifié

« Ouvrage d'obédience nationaliste visant à remettre en cause l'innocence de Dreyfus ; essentiel dans l'historiographie de « l'Affaire », car il sera repris par nombre de nationalistes au cours des décennies suivantes».

 

4) 10 janvier, 9 h 13 

Introduction de deux livres d’André Figueras ; cette modification est révoquée à 11 h 10 par Jastrow.

 

5) 10 janvier, 14 h 07

Remplacement de « essentiel » par « important »

 

6) 16 mars, 19 h 59 

L’ouvrage est supprimé par Abou Dide avec le commentaire :

« Suppression ouvrage révisionniste (cf. discussion, section "bibliographie") »

 

7) 26 mai, 13 h 34

L’ouvrage est réintroduit sur la page, mais dans une partie Historiographie créée par Van nuytts

« On peut consulter, aussi avec tout l'esprit critique et scepticisme qui conviennent, Le précis de l'affaire Dreyfus par « Henri Dutrait-Crozon », pseudonyme du colonel Larpent3 et base de toute la littérature antidreyfusarde postérieure à l'affaire, jusqu'à nos jours. L'auteur y développe en effet la théorie du complot, alimenté par la finance juive, pour pousser Esterházy à s'accuser du crime. Sous des dehors scientifiques, on y retrouve un échaffaudage de théories approximatives qu'aucune preuve ne soutient. » 

 

La dernière étape a lieu deux ans plus tard

8) 5 juillet 2009, 17 h 40 

L’ouvrage est réintroduit en Bibliographie par Dominique Natanson, en 6ème position, puis (17 h 48) en 30° position sous le titre « Ouvrage antidreyfusard » :

« Ouvrage antidreyfusard

*Henri Dutrait-Crozon, Précis de l'Affaire Dreyfus, Paris, Nouvelle Librairie Nationale, première éd., 1909 ; éd. définitive, 1924. »

 

C’est en gros la position qu’il occupe actuellement, toujours isolé dans sa rubrique. 

 

Commentaires

Je ne reviens pas sur les aspects généraux de la question, traités en page 1.

 

L’article du Monde, omettant de parler de toutes ces transformations, postérieures à l’article de Pierre Assouline, donne de Wikipédia (avec un décalage de cinq ans), une image inactuelle et tronquée, alors même qu’il n’y a rien de plus facile que d’enquêter sur un tel sujet : il suffit de passer un peu de temps devant son écran à consulter l’historique d’une ou plusieurs pages, ce que manifestement Frédéric Joignot n’a pas fait.

Il est plus facile de reproduire de phrases, belles mais de peu d’intérêt, plutôt que de s’intéresser à des détails triviaux comme je l’ai fait ci-dessus (bien entendu, il n’y aurait pas lieu de reproduire un tel compte-rendu détaillé dans l’article ; il faudrait au moins d’en tenir compte).

 

Un autre aspect intéressant est la réactivité de Wikipédia aux critiques extérieures. On remarquera la gentillesse du commentaire de Touriste : « Suite aux remarques judicieuses du blog de Pierre Assouline,… ». Pierre Assouline n’a pas exactement fait des « remarques judicieuses » (constructives), mais argumenté contre Wikipédia.

Les éléments constructifs ne sont que des « bienfaits collatéraux » d’une attaque assez dure. Néanmoins, on peut dire qu’il a objectivement contribué à une amélioration de « l’encyclopédie ”participative” » : une « ruse du système médiatique », en quelque sorte.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article