Wikipédia dans Le Débat (2012, 2008)

Publié le par Jacques Goliot

Aller à l'accueil

Aller à la table des matières 

 

 

 

2012 : un article de Nathalie Savary

Dans le numéro 170 (mai-août 2012, pp. 138-148) de la revue Le Débat on trouve un article de Nathalie Savary, « La galaxie Wikimédia. Une dynamique de partage de la connaissance ».

 L’auteur est présentée comme sociologue et comme membre de Wikimédia France.

Sur les dix pages de l’article, cinq sont consacrées à Wikipédia ; à titre personnel, je suis globalement en accord avec ce qu’écrit Nathalie Savary, mais il me semble que quelques points sont contestables : par exemple, la référence à l’étude de Nature (2005) est trop elliptique et convenue. D’une façon générale, l’article est écrit comme si Wikipédia n’avait pas ou n’avait plus d’adversaires, comme s’il n’était pas (ou n’était plus) exposé à leurs attaques éventuelles (pas forcément légitimes du reste). J’imagine ce que pourrait écrire Alithia si elle sévissait encore dans la blogosphère.

L’aspect le plus intéressant de l’article de Nathalie Savary est constitué par ses références, en particulier à un article de Christian Vandendorpe dans Le Débat (n° 148, 2008), « Wikipédia une utopie en marche ».

 

 

Le numéro de janvier-mars 2008

Ce numéro vient peu de temps après l’affaire de La Révolution Wikipédia, livre paru en octobre 2007, dont la préface a été écrite par Pierre Assouline ; or il contient, à côté de l’article de Christian Vandendorpe un entretien avec Pierre Assouline, que Nathalie Savary n’évoque pas).

 

Un article de Christian Vandendorpe

Il a été écrit avant la parution de La Révolution Wikipédia.

Christian Vandendorpe était alors professeur de langues romanes à l’université d’Ottawa (il a pris sa retraite en 2007). Dans l’ensemble, il a eu une carrière universitaire tout à fait honorable et a écrit un certain nombre d’autres articles pour Le Débat.

L’article est favorable à Wikipédia, mais est plus intéressant que celui de Nathalie Savary, parce qu’il prend en compte l’existence d’adversaires, notamment Pierre Assouline, cité expressément. Dans le cadre limité qui est celui d’un article de revue, il analyse de façon intéressante un certain nombre des arguments des opposants, se référant en particulier aux historiques des pages Wikipédia (par exemple, celui de la page « Affaire Dreyfus », à propos de l’affaire, traitée par Daniel Garcia et Pierre Assouline, concernant la bibliographie).

Il me semble donc que cet article constitue un élément très positif, d’une part par la personnalité de son auteur, d’autre part par le souci d’une argumentation précise ; je ne pense pas qu’il serait aussi facile à attaquer que le précédent (il ne semble pas que dame Alithia en ait parlé : peut-être n’a-t-elle pas été au courant de cet article dans Le Débat, ou bien elle a jugé avoir affaire à trop forte partie).

 

Une interview de Pierre Assouline

Au cours de l’année 2007, Pierre Assouline, à travers sa préface à La Révolution Wikipédia, de plusieurs articles de son blog et d’un article, est devenu au sein du système médiatique le principal adversaire de Wikipédia. Son interview est clairement celle d’un adversaire de Wikipédia, même si elle aborde d’autres aspects d’Internet.

La juxtaposition de ces deux textes, l’un favorable, l’autre hostile,  paraît assez curieuse, dans la mesure où ils sont totalement isolés l’un de l’autre. Celui de Christian Vandendorpe est donné sans aucun commentaire de la rédaction et il n’est à aucun moment évoqué dans ou à propos de l’interview de Pierre Assouline. La revue se positionne cependant en faveur de celui-ci à travers certaines interventions de l’intervieweur sur l’identité duquel on n’a aucune information (il est « représenté » par la mention « Le Débat »).

On peut se demander dans ces conditions pour quelle raison Le Débat a publié le texte (déjà légèrement anachronique) de Christian Vandendorpe, sans le commenter, mais en lui infligeant implicitement un démenti immédiat (ce que je reproche n’est pas le démenti, mais le fait qu’aucune explication n’est fournie).

On notera qu’en 2012, le texte de Nathalie Savary est lui aussi dépourvu de tout commentaire, mais Le Débat s’en tient là.

 

En ce qui concerne le contenu de l’interview de Pierre Assouline, on peut dire qu’elle fait partie de la  série des textes échelonnés sur l’année 2007. La comparaison avec, notamment, la préface de La Révolution Wikipédia est tout à fait intéressante. Ce point sera traité dans un article à venir.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article