Pravda la surblogueuse : le retour

Publié le par Jacques Goliot

Le 4 juin 2012, après une longue période de repos, Alithia a mis à jour son surblog où, le 24 mars, j’avais fait deux remarques orthographiques (article du 16 juillet 2011 « réédition des premiers articles et autre ?

 », commentaires 8 et 9) qu’elle a fini par intégrer, assorties de réponses appropriées. Elle a aussi corrigé les fautes d’orthographe qui agrémentaient cette page (« révisionnisme en l’histoire », « j’ai pu observé », etc.),

 

 

Sa réponse au commentaire 8 est visible ci-dessous. Elle est assez peu adéquate, puisqu’elle parle surtout de ce blog, sans le nommer ni en indiquer le chemin.

 

Il en ressort qu’Alithia n’est pas empiriste, ce qui l’autorise à rendre compte de la réalité (pour autant qu’une « réalité » existe en dehors de l’entendement d’Alithia) d’une façon toute personnelle, par exemple :

- elle affirme que j’ai aligné « des kms d’injures » ; je n’en ai mesuré, montre en main, que 375 m !

- elle trouve dans les débuts de mon blog  « plusieurs énormes fautes », malheureusement non désignées ; vérifiant moi-même mon texte, qui n’est pas irréprochable, j’en ai trouvé une, gravissime, mais dans une page assez lointaine : « Guemené-Penfao » au lieu de « Guémené-Penfao » (une bourgade de Loire-Atlantique, malgré son nom breton) !

 

Il ressort aussi de son texte que je suis, moi, un empiriste c’est-à-dire, en langage alithiesque, un gros nul ; et un wikipédien, c’est-à-dire, certainement, un triste sire (pour rester poli) ; je passe sur l’évocation de ma « stupidité » et sur l’accusation d’être un « adolescent inculte » (alors que je viens de terminer l’intégrale des aventures de Blueberry !).

 

Aux remarques d’Alithia, je répondrai que, bien qu’empiriste je n’aurais certainement pas publié une phrase telle que celle-ci, qui n’est pas simplement bancale, mais carrément chancelante sur le plan de la syntaxe :

« Je me garderais bien de tenter le moindre échange d'idées avec vous, vu le niveau auquel vous vous placez, instit de classe élémentaire : CP où on apprend à lire et écrire et me détestez du fait que je traite d'idées, de principes, voire de concepts ou de théories selon les sujets et les occasions (même si je ne fais pas beaucoup de philo sur ce blog, ce pourquoi je l'ai fermé, ayant assez vu de wikipedia) ».

 

Et quoique « wikipédien », je n’écris jamais autre chose que « professeur » (« de philosophie » en ce qui la concerne) parce que le langage SMS ne me paraît pas approprié pour évoquer les diverses catégories d’enseignants.

 

Quant aux discussions théoriques, aux « échanges d’idées »… En écrivant « prof de philo », Alithia fait le choix de la démagogie et du laxisme ; elle peut bien ensuite prétendre lutter contre l’avilissement de l’école et de la culture sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Elle peut bien me placer au niveau d’un « instit de classe élémentaire », elle qui, dans un de ses derniers billets (9 juillet 2011 « de wikipedia à Atlantico, le site des ragots UMP, la connexion est bonne »), évoquait des sujets aussi fondamentaux que le doberman de Tristane Banon et les coups de téléphones de Bernard Squarcini.

 

Par ailleurs, j’aime beaucoup l’expression : « ça ne pisse pas loin, comme on dit ».

 

 

 

 

ANNEXE : commentaires à l’article Réédition des premiers articles et autre, enregistrés le 10 juin 2012

 

« Commentaire n°8 posté par           Jacques        le 24/03/2012 à 16h43

 

Bonjour.

 

Vous écrivez : "J'ai pu observé". Il me semble qu'il faudrait écrire "observer", mais je me trompe peut-être. Vos liens vers Brighelli et Sauver les lettres sont la preuve de votre compétence orthographique. Je ne peux pas faire état d'autant de références.

 

Donc, excusez-moi de vous avoir dérangée (ou faut-il écrire : "déranger" ?) pour si peu de chose.

 

Jacques. »

 

« Réponse de  alithia le 04/06/2012 à 12h05

 

c'est sûr que sur des milliers de pages sur internet et en particulier sur les blogs, vous n'avez jamais vu de fautes d'orthographe ... à commencer par le vôtre de blog, qui s'ouvre par plusieurs énormes fautes.

 

Pour commencer, c'est bien.

 

Mais vous ne voyez que les fautes des autres, pas les vôtres.  De là à conclure que je ne suis pas prof de philo, c'est d'une grossièreté et d'une stupidité ... toutes wikipédiennes ! Les wikipédiens n'ont cessé de mettre en doute que je sois prof de philo.  Ce sont des arguments d'adolescents incultes.

Je trouve cela d'une nullité ! Le degré zéro de la réaction, le parfait non argument !  Alors que précisément vous me détestez (je parle de votre blog où vous déroulez des kms d'injures) car je ne suis pas empiriste et je dois être tout à fait à l'opposé de votre empirisme historique.  Je me garderais bien de tenter le moindre échange d'idées avec vous, vu le niveau auquel vous vous placez, instit de classe élémentaire : CP où on apprend à lire et écrire et me détestez du fait que je traite d'idées, de principes, voire de concepts ou de théories selon les sujets et les occasions (même si je ne fais pas beaucoup de philo sur ce blog, ce pourquoi je l'ai fermé, ayant assez vu de wikipedia)

 

eh oui, sur internet on écrit vite, cela arrive, sur les blogs, surtout quand on s'occupe d'actualités, en écrivant vite on laisse passer des fautes.

 

mais vous avez réussi à éplucher tout mon blog et trouvé 3 fautes !  ! !   sur des milliers de pages de  ce blog, articles et commentaires, vous avez trouvé 3 fautes d'orth et 3 fautes de frappe (& un certain nombre de fautes de français que vous m'imputez n'en sont pas, là c'est vous qui devriez réviser ce qu'il en est de la langue française)

 

bravo

Je dis bravo, très fort et... très intéressant.

 

Si peu de choses, dites vous, je ne vous le fais pas dire. C'est tout ce que vous avez à dire et de wikipedia et de mon blog ? ça ne pisse pas loin, comme on dit .

 

merci de votre contribution fondamentale. »

 

 

Noter que je n'avais pas eu besoin d’ « éplucher son blog » pour trouver trois fautes. Je lui en donne d’autres à corriger sur une autre page (11 février 2007 « hâter la fin : pas d'argent pour wikipedia »), où l’on peut lire :

 

« Ne pas hésiter à faire passer le message : pas d'argent pour wikipedia, "l'encyclopédie libre et gratuite" qui synthèse [sic] des "on dit" et des opinions, qui trompe et qui pompe là [sic] pèze... ».

 

« Là pèze » ! Tout le monde sauf Alithia sait qu'on dit « le pèze », la preuve : « C'est pour te faire donner du pèze » (Marcel Proust, cité par Le Dictionnaire du français non conventionnel d'Alain Rey (un grand linguiste) et Jacques Cellard, p. 615).

 

Publié dans Alithia : satires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article