Pravda la surblogueuse bel et bien blackboulée par l'université Rennes 2

Publié le par Jacques Goliot

 

Aller à l’accueil

Aller à la table des matières

 

 

Dans un article du 8 septembre 2010, « de plus en plus les Universités recommandent le blog wikipedia un mythe », Pravda la surblogueuse, alias Alithia, écrivait ceci : 

 

« Pour les wikipédiens qui m'insultent et prétendent que je dis n'importe quoi, la dernière en date Serein qui répète les habituels stéréotypes bêtes fabriqués maison, voici une petite information.

J'ai déjà cité précédemment  plusieurs universités telles celle de Laval, Paris IV, Grenoble, La Sorbonne, qui, dans leurs recommandations aux étudiants pour apprendre à se servir intelligemment du net et de wikipedia, recommandent le présent blog (ce sont des articles anciens enfouis dans les archives que je ne vais pas citer), de même que diverses Académies , dans la même perspective d'un apprentissage d'un bon usage du net.

L'université de Rennes aujourd'hui recommande le blog, pour éviter les pièges de wikipedia. Voir ici [lien : cf. infra] .

Alithia »

 

Pour Alithia qui n’a jamais insulté personne, voici une petite information : à la rentrée universitaire 2012, l’ « université de Rennes » (Rennes 2 précisément) a supprimé sur la page en question  toute référence à son blog, tout en maintenant une information sur Wikipédia, à mon avis plutôt favorable, quoique assortie de quelques réserves.

 

On peut donc dire : 

ALITHIA A ETE BLACKBOULEE PAR L’UNIVERSITE RENNES 2.

 

Cette conclusion est-elle hâtive ? Je vais essayer de fournir quelques éléments pouvant expliquer la décision de l’université Rennes 2, ou plus exactement, de son Service central de Documentation (SCD). Je laisse pour le moment de côté les références qu'Alithia faisait à d'autres universités, auxquelles je consacrerai une page ultérieurement.

 

Quelques éléments d’analyse

En juin 2012, la page concernée, « Méthodoc Le livret du tuteur », se présentait encore dans la version 2011-2012. Il y avait à ce moment 2 références au blog d’Alithia : 

*un lien dans l’encart « Wikipédia » ;

*un encart consacré à « L’Observatoire » (« Le blog d’un antiwikipédien »).

Cet encart proposait, après quelques phrases explicatives,  des liens avec certaines pages alithiesques (notamment « Comment on écrit l’histoire »).

Par parenthèse, je trouve curieux de se référer au blog d’ « Alithia » comme à celui d’ « un wikipédien ». Faut-il en conclure que l’on n’avait pas lu avec beaucoup d’attention ledit blog, pour ne pas savoir que son auteur était une auteure ? Qu’on l’avait référencé sur une recommandation pressante plutôt que sur une lecture effective ? Mais ce point est secondaire.

En juillet 2012, on était passé à la version 2012-2013 : il ne s’y trouvait plus que l’encart « Le blog d’un antiwikipédien » ; bizarrement, les explications se terminaient maintenant par une phrase assez curieuse (je cite de mémoire, n'ayant pas pris la précaution d’enregistrer la page) : « Il faut toutefois garder un esprit critique, certaines pages pouvant poser problème », phrase qui concernait clairement, non pas Wikipédia, mais le blog d’Alithia. 

 

Vers le 10 septembre, époque du retour à l’activité des universités, l’encart avait disparu : il ne restait rien de l’ancienne présence d’Alithia sur cette page.

 

Une enquête approfondie, digne de Sherlock Lupin

Une enquête directe auprès du SCD de Rennes 2 m’a permis d’apprendre que les responsables du service n’avaient, « lors de la mise à jour de ce guide pour la rentrée universitaire, […] pas jugé pertinent de l'y faire figurer. », phrase de style diplomatique dont la signification me paraît être : 

 

NOUS AVONS BLACKBOULE ALITHIA DU SITE DE L’UNIVERSITE RENNES 2.

 

Une enquête latérale m’a permis d’apprendre, de source bien informée, que l’université Rennes 2 avait reçu aux mois de juin et août 2012 des messages dont le contenu disait, en gros : il est normal de mettre en garde les étudiants à propos de Wikipédia, mais le blog « L’Observatoire … » devrait être l’objet de réserves importantes, vu le contenu de certaines pages. Etaient données en exemple les bizarreries conceptuelles des articles « Omniprésence des articles de sexe » du 14 novembre 2006 et « de wikipedia à Atlantico, le site des ragots UMP, la connexion est bonne » du 9 juillet 2011.

Je ne voudrais pas trop m’avancer, mais il se pourrait que ces messages aient permis aux responsables du SCD de Rennes 2 de se rendre compte très concrètement de ce qu’est réellement le blog d’Alithia et qu’ils aient joué un rôle dans la décision prise récemment.

Bien entendu, ce n’est qu’une hypothèse et il est possible que ce soit pour de tout autres raisons que 

 

PRAVDA LA SURBLOGUEUSE A ETE BEL ET BIEN BLACKBOULEE PAR L’UNIVERSITE RENNES 2.

 

 

 

 

PETIT BOURRILEGE ALITHIESQUE (état vérifié à la date du 23 septembre 2012)

* « les habituels stéréotypes bêtes fabriqués maison » (charabia)

* « plusieurs universités telles celle de Laval » (il s’agit de l’ « université Laval » (Québec) et non pas de l’ « université de Laval », qui n’existe pas)

* « ce sont des articles anciens enfouis dans les archives que je ne vais pas citer » : fi ! la vilaine paresseuse ! 

Sanction : Mademoiselle la Paresseuse apprendra par cœur et récitera en public Les Mémoires d’un âne (Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, 1860).

* « dans la même perspective d'un apprentissage d'un bon usage du net »

(>toujours dans la perspective d’un apprentissage du bon usage du net 

OU

>toujours dans la perspective de l’apprentissage d’un bon usage du net).

* « L'université de Rennes aujourd'hui recommande le blog » (> L’université Rennes 2 recommande le blog depuis aujourd’hui)

 

 

 

 

Publié dans Alithia : satires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article