Pravda la surblogueuse

Publié le par Jacques Goliot

Je l’ai déjà évoqué dans « Alithia ou La philosophie dans l'Observatoire » (24 avril 2012). Mais le phénomène Alithia, assez célèbre actrice du Paysage blogosphérique français, est trop important pour être traité en une seule page, ou même deux.

Le titre auquel j’ai d’abord pensé pour celle-ci était « Alithia la surblogueuse » ; recherchant le nom oublié de « la survireuse* », j’ai été agréablement surpris que ce soit « Pravda », le mot russe signifiant « vérité », comme « Alithia » (αλήθεια) en grec.

Beaucoup de citoyens soviétiques pensaient qu’il n’y avait pas de vérité* dans le journal « Pravda » ; on pourra se demander s’il y en a un peu dans les articles d’« Alithia ».

 

* Les astérisques renvoient à des notes en bas de page. 


Alithia/Pravda et son surblog

De 2006 à 2011, Alithia a tenu l’« Observatoire de wikipedia », dont le but était (et est toujours, bien que le blog ait cessé d’être actif) d’attaquer, pourfendre, vilipender et dénigrer Wikipédia, sans répit et par tous les moyens, même légitimes.

 

Au dessous du titre : « Observatoire de wikipedia, le mythe de la neutralité. »,

Alithia a placé une citation significative de Jean Jaurès (non référencée : il s'agit d'un extrait du Discours à la jeunesse, de 1903) :

« "le courage c'est de chercher la vérité et de la dire" Jean Jaurès » (original : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire », mais qu'est-ce qu'une virgule dans la vie d'une surblogueuse ?).

 

On trouve ensuite une rubrique de présentation intitulée « Un observatoire » :

« Blog : wikipedia ou le mythe de la neutralité

Description    : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospère la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture »

C’est un premier aperçu du style et de l’orthographe d’Alithia.

 

Au-dessous, dans la rubrique « qui suis-je ? », elle affirme :

« À propos de moi : Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde. ».

« Mise en garde » est un euphémisme, figure de style que l’on trouve rarement dans le blog. Voir aussi l'article cité pour une étude stylistique de ce passage.

 

Classement des post d’Alithia

Le classement par thèmes fourni par Alithia elle-même est le suivant (citation textuelle sauf la numérotation) :

1 présentation 6 [articles]

2 Désinformation 26

3 wikipedia non fiable : avis unanime 66

4 propagande sur wikipedia 73

5 mythe de la neutralité 51

6 les classifications non encyclopédiques 6

7 wikipedia et la question de l'éducation (paideia) 34

8 ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia 60

9 propagande et censure 42

10 révisionnisme en l'histoire 16

11 laïcité 18

12 sur internet et la culture 67

13 humeurs humour 76

14 wikipedia relais de certains Etats 6

15 tricheries, malhonnêtetés et autres irrégularités 20

16 10 000 raisons de ne pas aimer wikipedia 16

17 on parle du blog 10

18 news 74

19 wikipedia : comment ça fonctionne en vrai 95

20 irrationalisme 7

21 les administrateurs 18

22 idées 35

23 mythe de l'écriture collective 30

24 libre expression 16

25 wikipedia par les wikipédiens 13

26 perles de wikipédiens 4

27 articles idiots 2

28 histoire 6

29 philosophie 46

30 psychanalyse 18

31 politique 94

32 école 13

33 droit 7

34 à lire 1

35 réédition 15

 

On peut remarquer les entrées :

7 « wikipedia et la question de l’éducation » à quoi Alithia a rajouté sans raison évidente le mot grec « paideia », sans doute une marque de « grande culture » ;

10 « révisionnisme en l'histoire », dont la syntaxe est tout à fait curieuse (voir détails en bas de page)

18 « news » ;

19 « wikipedia : comment ça fonctionne en vrai » (formulation enfantine touchante) ;

34 « à lire », thème curieux, d’autant plus qu’il ne comprend qu’un seul article.

 

Le total (1087) est légèrement inférieur au total de la production mensuelle annoncée par ailleurs.

 

La production antiwikipédienne d’Alithia : étude quantitative

Alithia a blogué précisément du 14 novembre 2006 au 16 juillet 2011, soit 56 mois (et 2 jours), ou 1695 jours.

 

Au total, elle a écrit 1122 articles, soit une moyenne de 20 par mois, ou de 2 articles tous les trois jours. Le rythme a été variable :

*7 mois avec moins de 10 articles, dont 6 de février 2009 à avril 2011,

*12 mois avec plus de 30, de mars 2007 à juin 2008..

Dans cette dernière période, Alithia « pondait » donc (pour employer, à titre exceptionnel, le terme préféré de Sonata32) plus d’un post par jour.

 

On ne peut donc qu’être rempli d’admiration face à la quantité de travail abattue par Alithia. Qu’en est-il de la qualité ?

Pour employer une métaphore économique, on pourrait dire que la boîte ayant fait le choix de la production à flux tendu, le service de contrôle qualité n’a pas été à la hauteur.

 

Disculpons tout de même la surblogueuse sur un point : si elle n’écrit jamais « Wikipédia », mais « wikipedia », « wikipediens », etc., ce n’est pas une erreur, mais un choix.

 

A venir

D’autres pages sur Alithia sont prévues :

 * « Le bourrilège d’Alithia » : ses erreurs les plus élémentaires

* « Alithia charabia » : son style si caractéristique et certaines de ses phrases bizarres

* « Le Diable s’habille en Pravda » : ses erreurs conceptuelles

* « Alithia, la Grande Sophiste » : ses tromperies conceptuelles.

 

Petit bourrilège alithiesque

Dans les citations d’Alithia présentes sur cette page se trouvent deux bourdes notables :

1) une faute de syntaxe : « révisionnisme en l’histoire », formulation qui rappelle des formes patoisantes (français, « un numéro » > gallo, « un liméro* » ; français : « en histoire » > alithiesque, « en l’histoire »). J’aime beaucoup le patois gallo, mais pas particulièrement lorsqu’un professeur de philosophie écrit (a priori, en français) un « blog de réflexion sur la culture » ; peut-être cependant s’agit-il d’une allusion au livre de Hegel, La Raison dans l’histoire*.

2) une faute d’orthographe, qui est en fait une faute de syntaxe : « une pseudo-encyclopédie où prospère la propagande et l'irrationnel ».

Règle de grammaire alithiesque :  le verbe s’accorde avec le complément de lieu placé devant.

 

2 bourdes sur un ensemble d’environ 1400 caractères, équivalent à une vingtaine de lignes : ce n’est pas mal, professeur Alithia !

 

Références de la page 

*Pascal Thomas et Guy Pellaert, Pravda la survireuse, préface de Henry Chapier, Losfeld, 1968

*Très exactement, il se disait en russe : « il n’y a pas de nouvelles dans la Pravda, et il n’y a pas de vérité dans les Izvestia » (в Правде нет известий, а в Известиях нет правды soit : v Pravde niet izvestii, a v Izvestiakh niet pravdy), jouant sur le sens des titres des deux grands journaux soviétiques : la Pravda (La Vérité) et les Izvestia (Les Nouvelles)

*Hergé, Sus l'ile naire, Rue des Scribes Editions, Rennes, 1993 (version gallo de L'Ile noire) [ISBN 2906064351], p. 1 : « Ol a pas de liméro l'avion-là »

*Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La Raison dans l'histoire, édition de Laurent Gallois, Points-Seuil, 2011

Publié dans Alithia : satires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article