Pravda l'argumenteuse : l'affaire du moteur de recherche (1)

Publié le par Jacques Goliot

« Argumenteuse » : du verbe « argumentir » (« j’argumens, tu argumens, elle argument, etc.) ; exemple : « Alithia argumentait comme elle respirait ».

 

Dans la plupart des précédentes pages consacrées à Alithia  (alias « Pravda la surblogueuse », alias « Pravda la Grande Sophiste», alias « Pravda l'argumenteuse »), j’ai simplement cherché à discréditer et ridiculiser son blog à la marge en mettant l’accent sur les bourdes de toutes nature qu’on y trouve (fautes de frappe, fautes d’orthographe, fautes de grammaires, fautes de raisonnement, etc.). 

J’en viens maintenant au cœur de son projet, ses arguments contre Wikipédia, en laissant pour le moment de côté les thèmes les plus importants à ses yeux (neutralité, antisémitisme, …). 

 

L’affaire du moteur de recherche

Pour commencer, un article du 30 janvier 2007, « Wikipedia crée son propre moteur de recherche : aveu d'un désordre interne insurmontable. », dans lequel elle critique la création d’un moteur de recherche interne nommé « Wikiseek ». 

 

« Désordre interne insurmontable » ! « aveu » ! Visiblement, Alithia a du lourd à mettre dans son dossier de condamnation.

 

Elle commence par un recours aux témoignages d’un certain nombre d’autorités : 

1) Dan Sullivan (« un ponte parmi les critiques américains, qui fait autorité dans le domaine du net et des techniques connexes ») aurait selon elle écrit (16 janvier 2007 « Wikiseek: Leveraging Wikipedia For Web Search, Poorly ») que ce moteur n’apporte rien par rapport aux moteurs de recherche extérieurs, notamment Google ;

2) un commentateur de cet article a écrit un commentaire (citation complète, en anglais) selon lequel, comme Wikipédia est nulle, un moteur de recherche de Wikipédia est doublement nul ;

3) Francis Pisani a parlé de ce moteur de recherche dans son blog (17 janvier 2007, « Mieux chercher dans Wikipedia (en anglais) »), mais elle n’indique pas dans quel sens il s’est prononcé ;

4) des commentateurs de Francis Pisani ont écrit des commentaires négatifs sur le moteur de recherche.

 

Je rappelle que le sujet est : « le moteur de recherche Wikiseek est la preuve d’un désordre interne insurmontable » ; aucun des arguments avancés, selon Alithia, par ces divers intervenants, ne répond vraiment au sujet.

 

L’argument 3 est cependant très fort.

 

Alithia et Francis Pisani

Francis Pisani (qui tient un blog sur les médias, Transnets ; cf. sa notice Wikipédia) commence son article sur Wikiseek par la phrase : « Wikipedia est un instrument génial (ce qui n'exclue pas des faiblesses) mais le moteur de recherche dont elle est équipée laisse à désirer. » (remarque : « exclut » serait plus correct).

Pravda la Vérité laisse dans l’ombre cet éloge de l’encyclopédie selon elle maudite (mensonge par omission ?). 

Quant aux commentaires, il est amusant d’y trouver une intervention de l’Argumenteuse elle-même, une longue citation (postée le 29 janvier 2007) de son article du 17.

 

Jusqu’ici, donc, rien de trop grave…

 

Pages à venir sur le sujet :

2) L’argumentation propre à Alithia (argumentatio alithiesca) : une diatribe endiablée

3) Alithia et « Dan Sullivan » : une tentative de prise en otage.

 

 

 

 

Publié dans Alithia : analyses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article