L'affaire Philip Roth 7 : Synthèse

Publié le par Jacques Goliot

Aller à l'accueil

Aller à la table des matières

 

 

Les journalistes français qui ont écrit sur l’affaire « Philip Roth contre Wikipédia » ont pour la plupart pris son parti, comme le montrent ces titres d’articles : « Wikipédia à Philip Roth : « Vous n’êtes pas une source crédible sur vous-même » », « Philip Roth défie Wikipédia », « Philip Roth remporte une bataille contre Wikipédia », … 

 

L’histoire qu’ils racontent est la suivante :

a) Philip Roth a trouvé dans Wikipédia une erreur à propos de son livre La Tache ; 

b) il a demandé à Wikipédia de mettre fin à cette erreur ; 

c) il a été « blackboulé » comme non crédible ; 

d) il a été contraint de publier une lettre ouverte ; 

e) il a gagné.

 

Incomplètement convaincu, j’ai assez rapidement constaté qu’ils s’étaient contentés d’interpréter la Lettre ouverte publiée par Philip Roth, alors même que ce texte n’est pas parfaitement clair sur certains points. J’ai ensuite fait quelques recherches dans Wikipédia, ce qui m’a permis de découvrir des faits intéressants et d’envisager des hypothèses. 

 

Faits et hypothèses

Dans la Lettre ouverte, Philip Roth écrit : « I recently petitioned Wikipedia to delete this misstatement [« My novel “The Human Stain” was described in the entry as “allegedly inspired by the life of the writer Anatole Broyard.” »], along with two others ». 

Pour autant que je puisse le dire, ces trois erreurs se trouvaient dans trois pages de Wikipedia-en, les pages « Philip Roth », « Anatole Broyard » et « The Human Stain », que je vais maintenant examiner.

 

1) La page Wikipédia « Philip Roth » (créée le 24 novembre 2002)

C’est ici que se trouvait l’énoncé : « Allegedly inspired by the life of the writer Anatole Broyard ».

 

Il a été introduit dans la partie « Career » en 2010 (29 octobre) et 2011 (17 janvier) et supprimé le 18 août 2012 (« Revision as of 14:56, 18 August 2012 Foxj (« Remove some unsourced "facts" which really do need citations; see ticket:2012081410008831 »).

 

Trois points sont intéressants : 

a) Foxj est un administrateur de Wikipedia-en.

b) La suppression semble liée à une requête faite auprès de Wikimédia: le « ticket » renvoie à une procédure de ce type. 

c) La proposition supprimée n’a pas été rétablie depuis. Elle avait donc disparu au moment de la publication de la Lettre ouverte, bien que Philip Roth y écrive : « The precise language has since been altered by Wikipedia’s collaborative editing, but this falsity still stands. »

 

 

B) La page « Anatole Broyard » (créée le 12 novembre 2004)

Une référence à The Human Stain a été introduite le 2 avril 2005 ; en août 2012, on lisait ceci : 

« Many people thought that Broyard and his life inspired the plot and leading character of Philip Roth's acclaimed novel, The Human Stain (2000), in which the character of Coleman Silk was a mixed-race man who presented himself as Jewish and had a classical academic career. Roth denied this, saying that he had only learned about Broyard's black ancestry and choices from Gates' New Yorker article, published months after Roth had already started writing the novel.[8] »

 

La note [8] renvoyait à une interview de Philip Roth par Robert Hilferty (pour Bloomberg News) en septembre 2008 (cf. infra, pour l’analyse).

 

Le 20 août 2012, un contributeur utilisant le pseudonyme « Nabokov9 » a supprimé ce paragraphe avec le commentaire : « I deleted the paragraph suggesting that Broyard was the model for Coleman Silk in Philip Roth's novel, THE HUMAN STAIN. This at Philip Roth's request, since the statement has no basis whatever in fact. ».

 

Il est facile de s’apercevoir que « Nabokov9 » est un pseudonyme utilisé par M. Blake Bailey, contributeur à Wikipédia depuis le 27 avril 2007 : lors de sa première contribution sur la page « John Cheever », il explique en effet : « I have almost entirely rewritten the entry. I am Cheever's authorized biographer, and Knopf will publish my biography in 2008-9. » (cf. Blake Bailey, Cheever: A Life, Knopf, 2009).

 

La référence à Anatole Broyard supprimée le 20 août a été rétablie, mais seulement le 11 septembre 2012 ; elle était donc absente au moment de la publication de la Lettre ouverte.

 

C) La page Wikipédia « The Human Stain » (créée le 10 août 2002)

Une première référence à Anatole Broyard a été introduite le 17 octobre 2004 : « Coleman Silk is partially based on the deceased New York Times literary critic Anatole Broyard, a "black" man who passed as a "white man" for many decades » ; elle a été supprimée le 23 janvier 2008. 

 

Une nouvelle référence a été introduite le 24 mars 2008 : « Salon.com critic Charles Taylor argues that Roth had to have be[en] at least partly inspired by the case of Anatole Broyard, a literary critic who, like the protagonist of The Human Stain, was a black man who spent his entire professional life passing as white[1]. ».

Le 26 novembre 2008, a été ajouté : « Roth however states there is no connection as he only learned about Broyard being black from a New Yorker article published months after he started writing the novel.[2] ».

 

La note [2] renvoyait à l’interview de septembre 2008 (consacrée au roman Indignation), dans laquelle The Human Stain fait l'objet du passage suivant : 

« Hilferty: Is Coleman Silk, the black man who willfully passes as white in ''The Human Stain,'' based on anyone you knew?

Roth: No. There was much talk at the time that he was based on a journalist and writer named Anatole Broyard. I knew Anatole slightly, and I didn't know he was black. Eventually there was a New Yorker article describing Anatole's life written months and months after I had begun my book. So, no connection. »

 

Le 20 août, un intervenant sous IP (166.147.72.21) a supprimé les phrases (soulignées) citées ci-dessus avec le commentaire : « I have removed the reference to Anatole Broyard, at Philip Roth's insistence. I am his biographer. » (15 h 47) ; cette intervention a été annulée immédiatement, mais à, une seconde intervention (16 h 07) sous IP (166.147.72.32) a réitéré la suppression avec le commentaire « Once again, I removed the reference to Anatole Broyard. It is wholly inaccurate and therefore pointless. I am Roth's biographer, and have removed it at his request. ».

 

Par la suite (16 h 35), un contributeur a réintroduit une mention d’Anatole Broyard, étayée non plus par Charles Taylor, mais par d’autres critiques (Kakutani, Moore). Depuis lors, elle n’a jamais disparu et était donc présente au moment de la publication de la Lettre ouverte.

 

Qui était cet intervenant sous IP ?  Le style des commentaires permet de faire un rapprochement avec Nabokov9 et d’identifier cet intervenant comme étant lui aussi Blake Bailey (cette identification est du reste donnée par Pierre Haski dans l'article du site Rue89).

 

D) Vue d’ensemble des événements

Dans sa Lettre ouverte, Philip Roth écrit : « my interlocutor was told by the “English Wikipedia Administrator”—in a letter dated August 25th and addressed to my interlocutor—that ... »

 

Si on examine l’ensemble des informations rassemblées ci-dessus, on peut reconstruire le récit suivant : 

a) vers le 15 août, une requête portant sur 3 points a été déposée auprès de Wikimédia (et non pas « Wikipédia ») par le représentant de Philip Roth, Blake Bailey ;

b) le 18 août, une des 3 demandes a été prise en charge par l’administrateur Foxj, mais celui-ci a indiqué qu’il ne pouvait pas ou ne voulait pas le faire pour les deux autres, parce que les énoncés concernés étaient correctement référencés ; 

c) le 20 août, Blake Bailey a lui-même supprimé ces deux items, mais un contributeur a rétabli celui de la page « The Human Stain » ; 

d) Blake Bailey a repris contact avec l’administrateur Foxj ;

d) le 25 août, celui-ci lui a adressé un message dans lequel il demande une « source secondaire » (il s'agit peut-être une manœuvre dilatoire) ; 

f) le 7 septembre, Philip Roth publie sa Lettre ouverte, par laquelle, à la fois, il critique les procédures de Wikipédia et crée une source secondaire.

 

E) La Lettre ouverte (7 septembre 2012)

Je m’en tiendrai ici à un seul point.

Philip Roth écrit « my interlocutor was told by the “English Wikipedia Administrator” […] that I, Roth, was not a credible source: “I understand your point that the author is the greatest authority on their own work,” writes the Wikipedia Administrator—“but we require secondary sources.” ». 

On peut avoir l’impression que le message du 25 août, adressé à une tierce personne, contenait un énoncé du genre : « Philip Roth n’est pas une source crédible » ; il me semble cependant que cet énoncé serait contradictoire avec celui qui suit (« I understand your point that the author is the greatest authority on their own work ») que Philip Roth donne explicitement pour une citation.

La publication de la Lettre ouverte a des effets immédiats sur la page « The Human Stain » ; le point de vue de Philip Roth (déjà présent grâce à l'interview de septembre 2008) est développé autour de l'évocation de Melvin Tumin, mais la référence à Anatole Broyard ne disparaît pas et la controverse elle-même devient un élément non négligeable (avec notamment une citation de Bliss Broyard, la fille d'Anatole Broyard).

 

 

Récapitulation des principaux problèmes

On peut se demander :

*à propos de l’interview de septembre 2008

1) si Philip Roth était au courant que la page « Anatole Broyard » se référait depuis septembre 2008 et la page « The Human Stain » depuis novembre 2008  à son interview par Robert Hilferty ;

2) pourquoi, Robert Hilferty ayant demandé si Coleman Silk est inspiré « d’une personne de votre connaissance », Philip Roth répond-il que Silk n’est pas inspiré par Anatole Broyard, au lieu de répondre qu’il est inspiré au moins pour une part par Melvin Tumin ;

3) pourquoi cette interview donne l’impression qu’en septembre 2008, Philip Roth n’accordait pas une grande importance au rapprochement Coleman Silk-Anatole Broyard ;

 

*à propos des pages Wikipédia

4) si l’objectif de supprimer toute référence à Anatole Broyard émanait de Philip Roth lui-même ou de Blake Bailey ;

 

*à propos de la Lettre ouverte

5) si Blake Bailey était bien l’« interlocutor » de Philip Roth et Foxj « the English Wikipedia Administrator » ?

6) pourquoi Philip Roth semble accorder beaucoup plus d’importance au rapprochement Silk-Broyard en août 2012 qu’en septembre 2008 ;

7) pourquoi il écrit « The precise language has since been altered by Wikipedia’s collaborative editing, but this falsity still stands », bien que la phrase concerné ait été supprimée et non pas modifiée ;

8) si la proposition « that I, Roth, am not a credible source » correspond à une citation réelle ou s’il s’agit d’une interprétation de la part de Philip Roth.

 

Qui a gagné ?

Je n’ai pas encore abordé la question de savoir « qui avait raison ».

Il me semble qu’il y a trois « faits » : 

a) Philip Roth n’a jamais pensé à Anatole Broyard pour imaginer le personnage de Coleman Silk ;

b) un certain nombre de gens  ont fait un rapprochement entre Coleman Silk et Anatole Broyard ;

c) des critiques ont supposé que Philip Roth avait peut-être imaginé Coleman Silk en pensant à Anatole Broyard ou indiqué que beaucoup de gens le supposaient gossip »).

 

Est-ce que tout cela (ces « allégations »)  devait se trouver dans Wikipédia ? Peut-être pas.

Mais à partir du moment où cela y était, est-ce qu’il fallait chercher à le faire disparaître ? Probablement pas d'un point de vue « théorique » (celui de la théorie de la littérature, de la relation de l'auteur et des lecteurs avec l'oeuvre) et certainement pas en pratique : grâce à la Lettre ouverte, des dizaines ou des centaines de gens qui ne connaissaient pas Anatole Broyard le connaissent maintenant comme « l’homme qui n’a pas inspiré le personnage de Coleman Silk ». D'un autre côté, ils savent aussi maintenant que ce personnage est inspiré de Melvin Tumin.

 

C'est en fin de compte Melvin Tumin qui apparaît comme le « gagnant » : une page Wikipédia a été créée à son sujet le 11 septembre 2012, évidemment à la suite de la publication de la Lettre ouverte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article