Alithia charabia : Le Géant du net (théâtre blogosphérique)

Publié le par Jacques Goliot

Scène 1

(L’auteur écrit, assis devant son ordinateur)

« Quelque temps avant de nous quitter, Alithia avait fini par reconnaître les mérites de Wikipédia. Dans un de ses talentueux billets, elle écrivait en effet à propos de Pierre Assouline :

« il est le professeur à Sciences Po. des étudiants qui ont fait cette petite étude qui montre que le géant du net n'est pas aussi faible qu'il voudrait le laisser croire. » 

Elle mettait donc l’accent sur l’antagonisme entre ce professeur, contempteur invétéré de Wikipédia, et ses étudiants, missionnés* par lui pour une enquête à charge, mais qui, en fin de compte, ont établi que Wikipédia est une puissance avec laquelle il faut compter, un « géant du net ».

On ne peut donc qu’être reconnaissant à Alithia d’avoir admis cette « vérité » et j’ajouterai… »

 

- CRRAAC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Un homme apparaît, surgissant à travers les vitres brisées. Habit de super héros, marqué L)

 

Scène 2

- Allons bon, quelqu’un est entré dans mon blog ! Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? 

- J’interviens avant qu’il soit trop tard ! Vous n’allez tout de même pas recommencer le coup de la citation tronquée prise hors contexte ? C'est de la malhonnêteté intellectuelle ! 

- Je ne vois pas de quoi vous parlez…

- C’est tout de même bien vous qui êtes l’auteur de cette page ?

- Je ne vois toujours rien…

- Et là, vous avez-bien écrit qu’Alithia est une habituée des fautes de frappe ?

- Je n’en crois rien… Alithia est maître de philosophie : elle ne fait donc point de fautes de frappe

- Mais si, bien sûr, vous le savez très bien… Regardez,  [l. 8 : soit les pricnipes incontournables d'une écriture d'une encyclopédie] 

- Je ne veux point regarder !

- Et [Comm. 2 : Et que Atlantico soit ce que j'ai dit est de notorité publique]?

- Je ne vois goutte !

- Vous n’en démordrez point ?

- Je n’entends plus rien…

- Tout de bon ?

- Tout de bon…

- Je m’en vais ?

- Allez, allez…

- La peste soit des blogueurs, des surblogueurs et des superblogueurs ! (Il sort)

 

Scène 3

- Et la peste soit des superlecteurs ! Un homme qui ne dit même pas bonjour, ni au revoir…

Je n’allais tout de même pas reconnaître devant lui que j’ai truqué la citation. (Il s’adresse aux lecteurs) Regardez : voilà exactement ce qu’on trouve dans le surblog, à la date du 13 juillet 2007  :

« Non contente de tout cela, wikipedia censure l'article Assouline où  il est interdit de mentionner qu'il est le professeur à Sciences Po., des étudiants qui ont fait cette petite étude  qui montre  que le géant du net n'est pas aussi faible qu'il voudrait le laisser croire. »*

Vous y comprenez quelque chose, vous ? 

 

Scène 4

- BANG ! BANG ! (Coups de revolver dans la porte. Un homme entre, imperméable, chapeau mou).

(Les répliques suivantes sont coupées par de longs silences)

- Salut, Jim !

- Salut… C’est Pravda qui t’envoie ?

- Alors, c’est bien ce que je pensais, tu la connais, Pravda-la-Cruelle ?

- Ah, ah ! Autrefois, c’était Pravda-la-Démoniaque… Tout fout le camp !

- Ouais…T’as pas idée où elle est passée ?

- Elle ne devait pas aller se chauffer les roustons au soleil de Corse ?

(Dialogue normal)

- Mais non, elle disait juste que si on était en Corse, il fallait aller à un colloque. Regarde  : 

 

« en Corse en juillet

« L'approche par la psychanalyse du discours du capitaliste »

Si vous êtes en Corse cet été début juillet  (veinards !) à ne pas manquer, un colloque au titre éloquent qui se passe de commentaires . 

Vaut le détour par Bastia.

Organisé par les psychanalystes Corses et le mensuel Terre Corse qui les soutient . C'est à Bastia et c'est le 9 juillet. »

 

 

- Ah oui, j’avais mal lu. Mais tu es d’accord avec moi : elle ne fait pas tellement de fautes de frappe.

- Pourquoi tu demandes ça ?

- Regarde : « Non contente de tout cela, wikipedia censure l'article Assouline où  il est interdit de mentionner qu'il est le professeur à Sciences Po., des étudiants qui ont fait cette petite étude  qui montre  que le géant du net n'est pas aussi faible qu'il voudrait le laisser croire. ». Tu y comprends quelque chose ?

- « Fiable », Jim, pas « faible », « fiable » ! Elle est comme ça, Pravda, elle blogue plus vite que son ombre… Sacrée Pravda ! C’est qu’elle n’est pas toujours fiable non plus…

- Je peux te montrer une page dont le texte intégral est presque totalement dépourvu de la moindre erreur...

- Bon sang de bois ! Et elle a de la culture, en plus ! Bon, alors, t’as pas idée où elle est ?

- En tout cas, heureusement qu’elle n’est pas partie sur le GR 20… Elle aurait pu rencontrer un sanglier Wikipédien…

- Les sangliers Corses, ils sont terribles...

 

 

Notes : 

* Correction 8 juin 2012 : "missionnés" au lieu de "missionés"

* Citation textuelle, relevée à la date du 8 mai 2012

 

Publié dans Alithia : satires

Commenter cet article